..."/>

Pour faire face à l’insécurité à l’Est de la RDC : Stephen Bwansa propose le service militaire obligatoire

Stephen Bwansa secrétaire fédéral du PPRDChine

Pour le secrétaire du PPRD Asie/Chine, faire la guerre aux pays voisins serait
le dernier recours que peut adopter le gouvernement congolais
Par GKM

Le secrétaire du PPRD Asie/Chine, Stephen Bwansa a réagi au sujet de l’idée de faire la guerre aux pays voisins, telle que proposée par Adolphe Muzito, premier ministre honoraire de la République Démocratique du Congo et coordonateur de la plate forme politique de l’opposition « Lamuka ». Stephen Bwansa propose à l’Etat congolais  l’instauration d’un service militaire obligatoire dans les conditions fixées par la loi pour faire face à l’insécurité à l’Est de la RDC.

Même le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait lors de la campagne électorale proposé aussi la création d’un service militaire obligatoire pour permettre aux jeunes de servir la Nation sous le drapeau.
Convaincu que cette guerre de l’Est n’est pas africaine, Stephen Bwansa estime que faire la guerre aux pays voisins serait le dernier recours que peut adopter le gouvernement  de la RDC après avoir mesurer les conséquences.

Le Secrétaire du PPRD Asie/Chine propose au gouvernement congolais de trouver des mécanismes forts qui vont permettre au pays de persuader la communauté internationale qui est  préoccupée par les menaces terroristes qui frappent le monde.

« Je suis convaincu que cette guerre de l’Est n’est pas africaine. Elle est bien entretenue par les forces du mal, quelque part dans un coffre dont le diable détient les secrets. Nous devons aller à leur rencontre pour les convaincre de revenir à la raison pour que les richesses du sous-sol congolais puissent répondre à la mission léguée par Dieu.

Nous devons trouver des mécanismes forts qui vont nous permettre de persuader la communauté internationale qui est préoccupée par les menaces terroristes dans plusieurs régions du monde. Il s’agit de la santé financière internationale et de la recomposition du leadership des philosophies idéologiques politiques dans le monde ainsi que des infrastructures des technologies pour tirer la leçon de la première et de la deuxième guerre mondiale.

Aujourd’hui, dans notre millénaire, aucun Etat responsable ne peut souhaiter que la guerre atteigne son espace territorial. D’où, une nouvelle guerre comme le prévoit certaines personnalités politiques serait d’une conséquence incalculable et suicidaire pour le peuple du monde », a déclaré Stephen Bwansa.
Pour lui, la guerre a un prix et les armes sont sacrées.

*

*

Monter

Login

Lost your password?