..."/>

Boulevard du 30 juin : Les trous des dalles cassées sur les caniveaux constituent un danger public

kinshasa gombe

Les trous créés par les dalles cassées sur les caniveaux aménagés le long du boulevard du 30 juin constituent un danger public pour les usagers de cette artère de la voirie de la ville de Kinshasa, en général, et les piétons, en particulier.

Les observateurs avertis ont toujours exprimé la crainte de voir ces trous datant, pour la plupart, de plusieurs mois,  faire des victimes au sein de la population de la capitale congolaise, à cause du manque d’entretien et de la négligence des services compétents. Notre confrère Marcel Tshishiku a fait les frais de cette insouciance, dans la soirée du lundi 20 janvier, lorsqu’il a quitté les bureaux du quotidien La Tempête des Tropiques, situés en face du cimetière de la Gombe.

Marchant au-dessus des dalles, le confrère s’est retrouvé au fond du caniveau, après avoir mis le pied dans le vide du trou laissé par une d’entre elles, qui a cédé depuis des semaines. Dans cette chute, le flanc gauche du confrère a violemment heurté  la dalle en face de lui.

La forte douleur qu’il ressent jusqu’à présent nécessite, selon le personnel soignant, d’aller urgemment à la radio, afin de déterminer le genre de traitement à prescrire. Pour prévenir pareils accidents, l’autorité publique a le devoir de veiller au bouchage rapide des trous créés sur les caniveaux de la ville qui compte bon nombre de dangers publics.
Les câbles électriques dénudés font également des victimes, sous l’œil indifférent des services compétents.

Cette situation requiert le lancement urgent d’une vaste opération visant à remplacer ces câbles de la mort et sécuriser ainsi les habitants de la capitale du pays cher à Patrice-Emery Lumumba.

Par Asiyeshindwa

*

*

Monter

Login

Lost your password?