..."/>

Coopération RDC-Belgique : Sophie Wilmès indique les cibles

Sophie Wilmès et felix.net

Le partenariat  va se développer dans plusieurs secteurs, à savoir, militaire,
des renseignements, de la justice et de  l’économie
Par YHR

Pour la Première ministre belge, Sophie Wilmès,  les actions doivent primer sur les  paroles, concernant la coopération entre la Belgique et la RD Congo. Elle l’a dit hier  jeudi 6 février au Palais de la Nation, à l’issue de son échange avec le Président de la République, Félix-Antoine  Tshisekedi Tshilombo.

La Cheffe de l’exécutif belge a expliqué  placer sa toute première visite sur le plan international en RDC comme une réponse à la volonté du chef de l’Etat congolais de voir les relations bilatérales entre les deux pays reprendre en vue d’une coopération franche.

Savoir-faire que Bruxelles  peut mettre à la disposition de Kinshasa

« Quand le président a décidé de faire sa première visite internationale en Belgique, il nous a donné un signal fort. En Belgique, on a été très honoré de ce choix et on a décidé d’améliorer, d’approfondir nos relations. Cette visite matérialise la deuxième étape de ce souhait, c’est-à-dire que je viens moi, comme Première ministre, dans ma première visite internationale en RDC.

Ce n’est qu’une première étape de quelque chose à construire, à reconstruire, parce que les paroles c’est bien, les actions c’est mieux. Et nous devons voir ensemble comment nous pouvons matérialiser nos volontés communes de travailler ensemble », a insisté  Sophie Wilmès. « Mais nous ne pouvons pas aussi oublier le passé », a-t-elle affirmé à l’issue de l’audience accordée par le Chef de l’Etat. Le président  Tshisekedi n’a pas fait de commentaire.

D’après la numéro un du gouvernement belge, de Kinshasa, ce partenariat belgo-congolais devra se développer dans plusieurs secteurs. Il s’agit par exemple du secteur militaire, des renseignements, de la justice, de  l’économie. Cela va concerner  principalement  la formation,  compte tenu du savoir-faire que Bruxelles  pourrait mettre à la disposition

Relations franches, bienveillantes et d’égal à égal…

Avec le chef de l’Etat et  son homologue  Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Sophie Wilmès a échangé notamment sur  le climat des Affaires, la coopération au développement, l’Etat de droit, les droits humains et les autres secteurs susceptibles d’empêcher le développement des mesures et des réformes envisagées par l’actuel exécutif rd  congolais. La Belgique veut  être un partenaire dans une relation franche, bienveillante et d’égal à égal, en vue des succès pour les deux nations.

« Nous remercions sincèrement la Première belge d’avoir fait le déplacement à Kinshasa. Comme vous le savez la République démocratique du Congo a une longue histoire avec la Belgique. Les relations sont confortantes entre les deux pays. Nous avons eu des échanges fructueux entre les deux délégations. Les questions d’intérêts communs ont été évoqués », a souligné Le Premier ministre sylvestre  Ilunga. L’homme a qualifié son entretien avec la délégation belge d’ « échanges francs, riches et fructueux ».

Attendue aujourd’hui au Haut-Katanga

La Première ministre belge se rend aujourd’hui  vendredi 7 février dans la province du Haut-Katanga. A en croire l’agenda de la délégation belge, il s’agira de  « matérialiser l’ouverture officielle du consulat de Belgique à Lubumbashi ».

La Première ministre mène une délégation comprenant la  ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, ainsi que celui de l’Intérieur et du Commerce extérieur, Pieter De Crem. Avant de rencontrer le président et le Premier ministre, la délégation belge s’était rendue à l’Ambassade de Belgique. Une rencontre a eu lieu avec différentes ONG : Avocats sans frontières, CNCD 11.11.11, La Lucha,…)

*

*

Monter

Login

Lost your password?