..."/>

Séances de travail à la Primature : Le FMI satisfait de la stabilité macroéconomique en RDC

Séances de travail à la Primature Le FMI satisfait de la stabilité macroéconomique en RDC

Pour consolider cet acquis, le Comité de conjoncture économique s’attaque aux spéculations
Par Lucien Kazadi T.

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et le chef de mission du FMI (Front monétaire internationale), Mauricio Villafuerte, ont exprimé leur satisfaction sur la stabilité de la situation macroéconomique de la RD Congo. C’était à l’issue d’une séance de travail tenue hier mardi 25 février 2020 à la Primature, à Kinshasa, entre le chef du Gouvernement congolais et la mission du FMI chargée de l’évaluation du processus de mise en place d’un accord avec cette institution de Breton Wood.

La délégation d’experts du FMI, conduite par son chef du Département d’Afrique, Mauricio Villafuerte, est arrivée au terme de sa mission d’évaluation, qui a permis de débattre sur diverses structures congolaises, tout en scrutant le cadre macroéconomique de la RD Congo.

Selon le FMI, les critères de réalisations quantitatives jusqu’en décembre 2019, ainsi que les repères structurels à ce jour ont été atteints, même si le Gouvernement congolais doit continuer à fournir des efforts pour accroître la mobilisation des recettes pour équilibrer avec ses dépenses.
Pour Mauricio Villafuerte, «cette performance devrait permettre de passer à la prochaine étape de négociations, afin de conclure un programme formel avec le Gouvernement congolais pour faciliter l’octroi des crédits».

Comité de conjoncture contre les spéculations

Une autre séance de travail présidée, le même mardi 25 février 2020 à la Primature, par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, est celle du Comité de conjoncture économique avec ses membres permanents, qui sont entre-autres le Vice-premier ministre en charge du Budget, Baudouin Mayo Mambeke, la Vice-premier ministre en charge du Plan, Elysée Minembwe, les ministres de l’Economie nationale, des Mines, du Commerce extérieur, ainsi que le Gouverneur de la BCC (Banque centrale du Congo), Deogracias Mutombo Mwana Nyembo.

Le Comité de conjoncture a examiné la situation économique du pays replacé dans un contexte international d’incertitude liée à l’épidémie de coronavirus, et sur le plan national des fluctuations du taux de change dues notamment aux spéculations anticipatives.

Le Vice-premier ministre en charge du Budget a, à cette occasion, indiqué que le Gouvernement central se penche sur la question, afin de mettre fin aux spéculations. Le Comité de conjoncture économique a également examiné la question des dérogations douanières et fiscales liées aux exonérations sur les produits d’importation. «Très prochainement, des mesures idoines seront prises», a-t-il conclu.

*

*

Monter

Login

Lost your password?