..."/>

Covid-19 : Atou Matubuana salue les mesures prises par le chef de l’Etat

Atou Matubuana

La série de mesures prises dernièrement par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en vue de prévenir la propagation de la maladie  à Coronavirus (Covid-19) sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, a été accueillie favorablement par Atou Matubuana Nkuluki, Gouverneur de la province du Kongo Central.

L’homme l’a d’ailleurs répercutée le jeudi 19 mars dernier dans la soirée, dans tous les coins et recoins de sa province. C’était au cours d’un message adressé à sa population, par le truchement des professionnels des médias de Matadi, réunis en la salle de banquet de sa résidence officielle, située au quartier Ciné Palace, dans la commune de Matadi.

S’approprier et respecter strictement les mesures contre la propagation de la maladie

A cet effet, le chef de l’Exécutif provincial a, dans son message, invité ses administrés à s’approprier et surtout à respecter strictement lesdites mesures, qui ne doivent souffrir d’aucune faille, au vue de la rapidité de la propagation de cette maladie respiratoire hautement contagieuse, ayant déjà touché 30  compatriotes en République Démocratique du Congo et plus précisément dans la ville-province de Kinshasa, dont un cas de décès enregistré le vendredi 20 mars dernier.

La plupart des victimes atteintes de cette pandémie, a précisé Atou Matubuana, sont des Congolais provenant des pays occidentaux les plus touchés par cette maladie, avec très peu de cas de contamination locale. Après avoir énuméré les quelques symptômes manifestant cette pandémie dans l’organisme humain, parmi lesquels les fièvres brusques, le mal de gorge, la toux, les difficultés respiratoires, l’écoulement nasal, les fatigues intenses, les maux de tête, ainsi que les douleurs musculaires et, éventuellement, expliqué ses différents modes de transmission, notamment par la voie aérienne à travers les éternuements et les toux des personnes infectées, l’autorité provinciale a exhorté toutes les forces vives du Kongo Central à s’impliquer massivement dans la riposte contre  cette maladie susceptible d’exterminer les vies humaines de la planète terre si l’on y prend garde.

Notamment en faisant respecter, chacun en ce qui le concerne, toutes les mesures prises par le garant de la Nation congolaise. C’est-à-dire, éviter toutes les salutations par les mains et les accolades ; se laver régulièrement les mains au savon ou avec des solutions hydro-alcooliques pendant 30 secondes ; se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier  et lorsqu’on tousse ou éternue, utiliser aux besoins le cache-nez ; éviter tout contact direct avec des personnes présentant des signes de grippes ou des difficultés respiratoires, sinon alors utiliser un masque médical à usage unique ; éviter tout contact direct avec des personnes en provenance des pays affectés par cette maladie ; éviter des viandes mal cuites et enfin éviter l’automédication.

Deux numéros de téléphone d’appel en cas d’urgence

En cas d’urgence, le gouverneur a demandé à sa population de  consulter le centre de santé le plus proche ou mieux d’appeler  les deux numéros de téléphones ci-après : 084 381 58 45 ou encore 081 188 94 43. Par ailleurs, il a instruit tous ses proches collaborateurs aux niveaux des villes, territoires et secteurs de, au jour le jour, répercuter toutes ces mesures visant à arrêter la propagation de cette pandémie.

Cependant, compte tenu des mouvements incontrôlés des populations entre la ville-province de Kinshasa, la province du Kwango, la République du Congo/Brazzaville et la République d’Angola, avec lesquelles la province du Kongo Central partage des frontière, le Gouverneur Atou Matubuana, qui ne veut pas voir cette pandémie entrer dans sa province, a promis de prendre au plus vite des dispositions particulières pour contrôler toutes les entrées et sorties dans les différents postes frontaliers précités.

Un poste de contrôle à Kasangulu

Aussi, il préconise l’érection d’un poste de contrôle à Kasangulu, où tout voyageur en partance ou en provenance de Kinshasa sera soumis à un  »  checking  » rigoureux. Cette opération, selon l’autorité provinciale, sera menée aussi bien par les agents sanitaires de la  province que par ceux d’autres services provinciaux concernés qui y seront affectés. C’est un poste de contrôle qui ne sera pas à confondre avec une barrière pour tracasser et rançonner la population, a enfin conclu le gouverneur.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?