..."/>

4ème Grammy Awards pour Angélique Kidjo !

Angélique Kidjo à Los Angeles, avec le Grammy Award du Meilleur album de musique du monde.

La chanteuse d’origine béninoise Angélique Kidjo a remporté son quatrième Grammy Awards le dimanche 26 janvier dernier au Staples Center de Los Angeles. Distinguée dans la catégorie  » Meilleur album de musique du monde « , avec son album  » Celia « , elle a coiffé sur le poteau le chanteur nigérian Burna Boy.

Lors de son discours de remerciements, Angélique Kidjo, n’a pas manqué de rendre hommage à son conçurent.  » Il y a quatre ans sur cette scène, je vous avais dit qu’une nouvelle génération d’artistes venus d’Afrique allait vous prendre d’assaut. Ce temps est venu. Ceci est pour Burna Boy. Burna Boy fait partie de ces jeunes artistes africains qui changent la façon dont notre continent est perçu, et qui montre que la musique africaine est la base de toutes les musiques « , a-t-elle lancé au public du Staples Center de Los Angeles, endeuillé par le décès brutal le matin même du basketteur Kobe Bryant.

Du Bénin aux USA, en passant par la France

Après notamment un Grammy en 2016, 2015 et 2007, la Recording Academy – organisation regroupant les professionnels de l’industrie du disque – a une nouvelle fois récompensé  Kidjo, pour un album dédié cette fois à une femme emblématique de la musique latino-américaine, la Cubaine Celia Cruz. Enregistré entre Paris et New York, cet opus rend hommage à l’africanité de Cruz et met en avant les sonorités de sa musique inspirées du Continent noir.

Angélique Kidjo a rendu possible sa fusion grâce à la technique du batteur nigérian Tony Allen, ex-comparse  de Fela Anikulapo Kuti, ainsi qu’à la participation de la fanfare béninoise The Gangbé Brass Band. Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin Kidjo, est née le 14 juillet 1960 à Ouidah, au Bénin. Après une carrière en France, la chanteuse  s’installe aux États-Unis, en 1998,  où elle évolue depuis.

Engagements humanitaires

Angélique Kidjo est une ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF depuis 2002. Avec l’UNICEF, elle a visité de nombreux pays en Afrique. L’artiste  a créé la Fondation Batonga, qui soutient les études secondaires de jeunes filles africaines, pour  qu’elles puissent prendre part au développement en Afrique. Elle a fait campagne au côté d’Oxfam lors de la conférence de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Hong Kong en 2005 pour la promotion du commerce équitable. Elle  a voyagé avec l’ong  au Nord du Kenya,  ainsi qu’aux frontières du Darfour et du Tchad en 2007.

Par Yves Mitondo

*

*

Monter

Login

Lost your password?