Type de recherche

Les  » Combattants  » à la base de l’annulation du concert de Fally Ipupa à Paris

CULTURE & MEDIA La Tempête des Tropiques Musique

Les  » Combattants  » à la base de l’annulation du concert de Fally Ipupa à Paris

Partager

La préfecture de police de Paris a officiellement annulé, à travers un communiqué signé le 20 juin par Michel Depuech, le concert de Fally Ipupa prévu hier jeudi 22 juin à la Cigale, à Paris. Ce concert n’aura donc plus lieu, au grand désarroi de El Rei Mago qui s’est investi depuis de nombreux mois pour la réussite de ce rendez-vous culturel.

Il faut néanmoins signaler que ce concert présentait d’énormes risques de troubles à l’ordre public, suite aux menaces de certains Congolais de la diaspora, mieux connus sous l’appellation de  » Combattants « , qui s’opposaient farouchement à la tenue de cet évènement culturel. Les fanatiques de Dicap La Merveille sont donc déçus de l’annulation de ce concert dont les organisateurs avaient pris toutes les dispositions sécuritaires afin que la fête ait lieu sans aucun incident.

Et Héritier Wata ?

heritier wataPar simple coïncidence, la Pulga Héritier Watanabe dit Moto na Tembe avait lui également, dans son programme, une production à Paris, non loin du lieu où Fally devait jouer, à l’Olympia de Paris. Il y avait déjà une vive polémique quant à ce, dans le chef des fanatiques des deux stars de la musique congolaise. Mais on ignore si Wata s’est produit, car le même risque d’insécurité concernait aussi cette production musicale qui aurait été la première depuis la création de la Team Wata.

Patrick Muyaya indigné

Très indigné de cette situation difficile que traverse Fally et son groupe à Paris, le député national Patrick Muyaya se demande le péché commis par l’artiste pour mériter un tel traitement de la part des  » Combattants « . Il fustige des menaces de mort reçues par celui-là même qui fait la fierté de la République démocratique du Congo en dehors du pays, juste parce qu’il a voulu faire son travail de donner un message à travers la chanson.  » Ils tuent notre culture « , regrette-t-il.

Il importe de rappeler que depuis les élections de 2011, les artistes musiciens congolais ne se produisent plus en Europe, et la diaspora leur reproche d’avoir soutenu le candidat Joseph Kabila à la course à la magistrature suprême. Raison pour laquelle elle a mis un terme aux concerts des groupes congolais, jusqu’à ce qu’il y aura alternance au sommet de l’Etat en République démocratique du Congo.

Par LM

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *