CULTURE & MEDIA Evénements Expo La Tempête des Tropiques Littérature

Du 20 octobre au 21 novembre à Kinshasa : 1ère édition du « Young Congo Biennale »

54 artistes-plasticiens rd congolais et issus de la diaspora vont s’exprimer sur le thème  « Transition »
Par YHR

Kinshasa accueille, du 20  octobre au 21 novembre, la  1ère  édition du « Congo Biennale ». Cette manifestation culturelle regroupant des artistes plasticiens va se dérouler sur cinq sites à savoir : l’Académie des Beaux-Arts,  l’Espace Texaf Bilembo, Kin ArtStudio, Institut Français et le Pavillon Luputa.  Initiée par Kin Art Studio, «Young Congo Biennale » se veut être une rencontre culturelle et artistique de proximité.

Soutenir et promouvoir la création congolaise contemporaine

D’après l’artiste Vitshois Mwilambwe Bondo, s’exprimant au nom du comité organisateur, le mardi  8 octobre 2019, au cours d’une conférence de presse tenue à l’espace « Texas Bilembo »,   54 créateurs venus des cinq continents sont attendus à cette manifestation, qui est dédiée aux arts visuels (peinture, design, art graphique, la performance…).

Le festival aura également une nouvelle approche curatoriale  en incluant d’autres médias d’art contemporain, y compris l’art numérique, sculpture, cinéma…) et tant d’autres œuvres. Il faut souligner que la moitié des artistes qui vont y prester appartiennent à  la République Démocratique du Congo ou à  sa diaspora. L’idéal est de soutenir et promouvoir la création congolaise contemporaine  de la jeune génération.

Offrir aux enfants l’occasion de dialoguer avec l’art

Pour cette 1ère  édition du « Congo Biennale »,  le thème  choisi est : « Transition ».  Artistes et curateurs vont s’en inspirer  pour réfléchir sur l’histoire politique de la RD Congo, de la Conférence de Berlin en 1885 à nos jours.
Un programme d’activité notamment, en rapport avec l’art et l’éducation, a été mis sur pied pour rendre plus attirant cette 1ère édition.  Il est prévu notamment  d’offrir aux enfants l’occasion de dialoguer avec l’art dans différentes  écoles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *