Type de recherche

L’allaitement maternel: un avantage pour les bébés, les familles et les économies

La Tempête des Tropiques Santé SOCIETE

L’allaitement maternel: un avantage pour les bébés, les familles et les économies

Partager

Par TSM

« Soutenir l’allaitement maternel pour une planète en meilleure santé » a été le thème choisi en 2020 pour célébrer la Semaine mondiale de l’allaitement maternel. Le 3 août dernier, l’OMS et l’UNICEF soutiennent que des conseils qualifiés en matière d’allaitement maternel sont essentiels pour soutenir cette pratique. Raison pour laquelle, ces deux agences onusiennes ont appelé les gouvernements à protéger et à promouvoir l’accès des femmes à ces conseils. « L’allaitement maternel offre à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie.

Il procure des bienfaits dans les domaines de la santé, de la nutrition et des émotions, aux enfants comme aux mères. Et, il est partie intégrante d’un système alimentaire durable », ont rappelé dans une declaration conjointe les directeurs de l’OMS et de l’UNICEF, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus et Henrietta H. Fore, rapporte l’Onu info.

Les deux responsables d’agences ont également souligné que « si l’allaitement maternel est un processus naturel, il n’est pas toujours aisé », tout en précisant que les mères ont besoin de soutien tant pour commencer l’allaitement maternel que pour persévérer.

Selon leurs explications, les femmes ont, pour nourrir leurs bébés de façon optimale, besoin des services de conseils de qualité, pouvant garantir que les mères et les familles reçoivent ce soutien, ainsi que l’information, l’accompagnement et le réconfort nécessaire.

Pour eux, les conseils sur l’allaitement maternel peuvent aider les mères à gagner en confiance tout en garantissant le respect de leur situation et de leurs choix individuels, a indiqué la source. Il question de donner aux femmes les moyens de surmonter les difficultés rencontrées et permettre de prévenir les pratiques d’alimentation et de soins qui peuvent nuire à l’allaitement optimal, à savoir de donner au nourrisson et au jeune enfant des liquides, des aliments et des substituts du lait maternel inutiles.

« En améliorant l’accès à des conseils qualifiés sur l’allaitement maternel, il est possible de prolonger la durée de l’allaitement maternel et de promouvoir l’allaitement maternel exclusif, avec des avantages pour les bébés, les familles et les économies », ont signalé le Dr Tedros et Mme Fore. Les deux se sont appuyés sur les analyses qui montrent que l’augmentation des taux d’allaitement maternel exclusif pourrait sauver la vie de 820.000 enfants chaque année, générant 302 milliards de dollars de revenus supplémentaires.

En plus, ils proposent à ce que les conseils qualifiés en matière d’allaitement maternel peuvent être fournis par différents acteurs, comme les professionnels de la santé, les conseillères en allaitement ou d’autres mères apportant un soutien par les pairs, et ce dans des environnements différents, tels que les établissements ou centres de santé, par l’intermédiaire de visites à domicile ou de programmes communautaires, en personne ou à distance.

Pendant la période de la pandémie de Covid-19, les agences onusiennes sont d’avis qu’il est encore plus important de trouver des solutions novatrices pour s’assurer que l’accès à ces services essentiels n’est pas perturbé et que les familles continuent de bénéficier des conseils sur l’allaitement dont elles ont besoin.

L’UNICEF et l’OMS demandent aux gouvernements à mettre en œuvre des mesures préconisées par leur Collectif mondial pour l’allaitement maternel, y compris à investir davantage pour que des conseils qualifiés sur l’allaitement maternel soit à la disposition de toutes les femmes.

Aussi, la formation des agents de santé, y compris les sages-femmes et les infirmières, pour dispenser des conseils sur l’allaitement aux mères et aux familles, d’assurer que les conseils sont facilement accessible dans le cadre de services de santé et de nutrition de routine et d’établir des systèmes de collaboration avec la société civile et les association de professionnels de santé pour assurer un accompagnement approprié et protéger les agents de santé de l’influence de l’industrie des aliments pour bébés.

« Ensemble, par notre détermination, des actions concertées et la collaboration, nous pouvons nous assurer que chaque mère a accès à un accompagnement qualifié en matière d’allaitement maternel, qui lui permettra de donner à son bébé le meilleur départ possible dans la vie », ont conclu les directeurs de l’UNICEF et de l’OMS.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *