Type de recherche

Avancement du projet Grand Inga : La RDC et les pays traversés par la ligne de transmission de l’énergie d’Inga se concertent

A la une La Tempête des Tropiques SOCIETE

Avancement du projet Grand Inga : La RDC et les pays traversés par la ligne de transmission de l’énergie d’Inga se concertent

Partager

C’est le ministre d’Etat en charge de la Coopération Internationale, Intégration Régionale et Francophonie, Maître Manjolo qui a présidé la séance de travail avec les ambassadeurs des pays concernés!
Par LKT

L’état d’avancement du projet « Grand Inga » a été au centre d’un débat entre la RD Congo, représentée par le ministre d’Etat en charge de la Coopération Internationale, Intégration Régionale et Francophonie, le vice-ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, et le chargé de Mission du Chef de l’État en charge de l’Agence pour la Promotion et le Développement du Projet Grand Inga, et les ambassadeurs des pays traversés par la ligne de transmission d’énergie d’Inga.
C’est le ministre d’Etat Pépin-Guillaume Manjolo qui a organisé et présidé cette réunion d’information à laquelle ont également pris part les ambassadeurs de l’Angola, de l’Afrique du Sud, et de la Namibie.

Le vice-ministre Papy MPUNGU et le chargé de Mission Bruno KAPANDJI ont été d’un grand apport dans ce débat. Surtout que la RDC constitue une réelle puissance énergétique et environnementale en mesure de fournir cette énergie fiable et bon marché. Telle est la vision voulue dans le cadre de ce méga projet de « Grand Inga » qui a déjà embrassé sa première phase.
Les parties au débat ont procédé à l’état de lieux de ce projet qui va aller jusqu’en Afrique du Sud, pour ce qui est la partie australe du continent.

Pour Maître Pépin-Guillaume Manjolo, Grand Inga est un vrai symbole de l’industrialisation congolaise. C’est un projet qui va consolider la coopération et le commerce entre la RDC et les pays membres et frères de la SADC. De son côté, le chargé de Mission du chef de l’État a passé en revue la vision, les objectifs, les stratégies, les modes d’exécution dudit projet. « Nous notons que ce projet vise également à doubler le taux d’accès de la population à l’électricité et à garantir la fourniture de l’énergie électrique », a-t-il soutenu.

Le vice-ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité a relevé que le projet va non seulement garantir la fourniture à l’électricité, mais va aussi permettre d’augmenter les recettes de l’État, et de développer les autres secteurs.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *