Type de recherche

Hier à Lubumbashi : Attentat déjoué contre Gilbert Kankonde

A la une La Tempête des Tropiques Nation POLITIQUE

Hier à Lubumbashi : Attentat déjoué contre Gilbert Kankonde

Partager

Trois hommes armés arrêtés hier jeudi au Pullman Lubumbashi Grand Karavia, où est logé le VPM et ministre de l’Intérieur
Par YHR

Trois hommes armés en tenue civile ont été arrêtés hier jeudi au Pullman Lubumbashi Grand Karavia, à Lubumbashi. C’est là qu’est logé le Vice-Premier ministre et Ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde Malamba.

Le ministre de l’Intérieur est arrivé hier jeudi 13 Août avec le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, au chef-lieu de la province du Haut-Katanga pour clôturer la 10ème session de la Commission mixte permanente Défense/Sécurité la République démocratique du Congo et la Zambie, ouverte mardi 11 août, alors que Lusaka a amorcé le processus de retrait de ses troupes, qui occupaient depuis mars dernier les deux localités congolaises de Lubamba et Kalubamba, dans la province du Tanganyika. A l’ordre du jour: assurer une délimitation nette de la frontière entre ces deux pays, pour éviter à l’avenir ce type d’incidents.

Tensions

La présence de Gilbert Kankonde dans la capitale du cuivre survient alors que la tension y est forte entre militants du Front Commun pour le Congo (FCC) et ceux de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), formation politique d’où est issu le ministre.

Le 9 juillet dernier, une manifestation de l’opposition et de l’UDPS contre les 3 propositions de loi Minaku-Sakata, soupçonnées de vouloir le renforcement de la mainmise de l’Exécutif sur la Justice, ainsi que la désignation de Ronsard Malonda Ngimbi pour siéger à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) avaient donné lieu à des violences. Le 8 juillet, des heurts entre militants des deux groupes avaient eu lieu. Dans les jours qui avaient suivi, les corps de quatre militants de l’UDPS avaient été retrouvés dans la rivière Lubumbashi, visiblement torturés puis tués, d’après des sources locales.

Zoe Kabila a quitté le Forum

Le mercredi 12 août, l’ONG Human Rights Watch International (HRW) a rendu public diffusé un communiqué au sujet de ces assassinats, expliquant que  » les enquêteurs devraient également vérifier des informations selon lesquelles les quatre hommes retrouvés morts avaient été détenus dans un bâtiment militaire à Lubumbashi « , à l’issue de la manifestation du 9 juillet.

Concernant la 10ème session de la Commission mixte permanente Défense/Sécurité, des nouvelles font état que le gouverneur de la province du Tanganyika, Zoe Kabila, a quitté ce forum.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *