Type de recherche

Budget 2021 : le rapport de l’ECOFIN adopté par les députés

A la une La Tempête des Tropiques Nation POLITIQUE

Budget 2021 : le rapport de l’ECOFIN adopté par les députés

Partager

Ce rapport a été renvoyé à ladite commission pour intégrer les amendements formulés par les élus nationaux Par Marcel Tshishiku

Les députés nationaux ont auditionné et adopté, jeudi, 3 décembre, moyennant quelques amendements, le rapport de la commission permanente Economique, financière et de contrôle budgétaire (ECOFIN) relatif à la loi de finances de l’exercice 2021. Les élus se sont acquittés de cette tâche lors d’une séance plénière organisée dans la salle des Congrès du Palais du peuple, siège du Parlement congolais.

Ils ont, par l’entremise du Bureau de la représentation nationale, décidé de renvoyer ce texte légal à ladite commission pour lui permettre d’insérer les amendements formulés par les élus nationaux, avant de présenter les conclusions des travaux à l’Assemblée plénière pour adoption finale et transfert au Sénat où le texte sera examiné en seconde lecture.

La séance plénière de ce jeudi a été dirigée par Jeanine Mabunda Lioko, présidente du Bureau de l’Assemblée nationale, après une longue absence de deux semaines due au repos médical observé depuis fin novembre, suite à un accident de circulation. Dans son mot d’introduction de la séance plénière, Jeanine Mabunda a insisté sur la nécessité pour la chambre basse d’œuvrer pour la satisfaction des besoins de la population, « véritable patron des élus nationaux », indiquant que c’est dans la paix, l’unité et la concorde que cette mission peut être accomplie.

Et de conclure : « Nous sommes là pour apporter des réponses aux desiderata des citoyens ». La cheffe de la représentation nationale a été ovationnée par le personnel politique et administratif de cette institution législative, ainsi que par des représentants des organisations de la société civile. A en croire certaines sources, le Bureau de l’Assemblée nationale a saisi le comité des sages pour corruption des députés.

La source ajoute que même la plateforme politique « Front commun pour le Congo » menace de traduire en justice quiconque entreprendrait de corrompre ses députés afin de faire basculer la majorité parlementaire, précisant que la plainte sera initiée contre les corrompus et les corrupteurs.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *