Type de recherche

Après avoir boudé la première convocation: Jean-Marc Kabund à nouveau invité ce lundi à l’Assemblée nationale

A la une La Tempête des Tropiques Nation POLITIQUE

Après avoir boudé la première convocation: Jean-Marc Kabund à nouveau invité ce lundi à l’Assemblée nationale

Partager


Par LM

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a adressé, à nouveau le samedi 6 août 2022, une lettre à Jean-Marc Kabund-à-Kabundi pour l’inviter à se présenter dans la salle des Conférences des présidents au Palais du Peuple, afin d’examiner la requête du Procureur général Près la Cour de Cassation sollicitant la levée de ses immunités.

Il s’agit d’une deuxième tentative du Bureau de l’Assemblée nationale pour permettre à Kabund de présenter ses moyens de défense. Difficile de dire s’il s’y soumettra ou non, cette fois-ci. Soulignons que Kabund est notamment poursuivi pour outrage au Chef de l’Etat, imputations dommageables et injures publiques, suite aux propos tenus lors de sa conférence de presse du lundi 18 juillet dernier.

D’après la lettre de Christophe Mboso, aucun élément avancé par Jean-Marc Kabund ne justifie la surséance qu’il a précédemment sollicitée et, de ce fait, il devrait, d’ores et déjà, préparer ses moyens de défense. “Sans connaître du contenu ou préjuger du sort de l’instruction entamée à votre charge et dont le Procureur général Près la Cour de Cassation demeure seul maître, aucun élément avancé par vous ne justifie la surséance que vous sollicitez”, a écrit Christophe Mboso à Jean-Marc Kabund.

Et d’ajouter, “si vous estimez que les faits mis à votre charge relèvent de vos opinions en tant que député national, il vous revient d’organiser votre défense”. Convoqué pour être entendu le jeudi 4 août dernier par le Bureau de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund avait refusé de se présenter et avait demandé de surseoir cette démarche, jusqu’à la clôture de l’instruction judiciaire du dossier.

Le Bureau de l’Assemblée nationale avait déjà engagé une procédure disciplinaire contre lui, conformément à l’article 102 du règlement d’ordre intérieur de cette chambre législative. A cet effet, Christophe Mboso a précisé que le mandat de comparution adressé à Jean-Marc Kabund n’a pas d’effet suspensif sur la procédure déjà engagée par l’Assemblée nationale.

La deuxième audition de l’ancien Premier vice-président de l’Assemblée nationale au parquet général Près la Cour de Cassation est prévue pour demain mardi 9 août 2022.