Type de recherche

Un séisme signalé dans le périmètre de l’île d’Idjwi

Environnement La Tempête des Tropiques SOCIETE

Un séisme signalé dans le périmètre de l’île d’Idjwi

Partager


Par YHR

Un tremblement de terre supérieur à 4 sur l’échelle de Richter a eu lieu le dimanche 24 septembre dans le bassin du lac Kivu, dans le périmètre de l’île d’Idjwi, dans l’Est de la République démocratique du Congo. C’est ce qu’a annoncé à l’ACP l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG). « Nous ne saurons pas encore définir l’impact de ce tremblement sur le volcan, l’équipe de sismologie est en plein travail pour nous donner des précisions », a déclaré Adalbert Muhindo, directeur général de l’OVG. « Nous sommes dans la zone du Rift Est africain. C’est une zone où il y’a des tremblements de terre, une zone à sismicité élevée. C’est une chose de normal dans le rift », a-t-il expliqué, avant d’appeler la population au calme.

Appel au calme

Quelques habitants de Goma contactés, ont indiqué également avoir ressenti le séisme et ont directement pensé aux conséquences sur le volcan Nyiragongo, qui cause des dégâts sur la ville lors de ces différentes éruptions, en 1977, 2002, et 2021 et 2023.

Le plus récent tremblement de terre enregistré dans la région remonte au 25 août 2023, quand un séisme de magnitude 5.09 sur l’échelle de Richter avait été ressenti la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 août 2023, dans la région de Beni. « Comme on dispose d’un programme performant à l’OVG, nous avons pu enregistrer ce séisme vers le Grand Nord, vers Beni avec les coordonnées avec comme latitude 0.269992N et longitude 29.9972 à une profondeur de 5 km », avait indiqué le Professeur Georges Mavonga, chef du Département de Sismologie à l’Observateur volcanologique de Goma (OVG).

Aucun dégât enregistré

Aucun dégât n’a été enregistré et l’épicentre du séisme a été localisé automatiquement grâce au système performant de télémesure dont dispose actuellement l’OVG. Après l’éruption volcanique du Nyiragongo, le 22 mai 2021, des mouvements sismiques avaient été enregistrés par série dans la ville de Goma et ses environs jusqu’à laisser nombreuses habitations avec des fissures.