Type de recherche

Lors de la célébration de la journée internationale célébrée le 20 juin chaque année : la RDC appelle ses communautés locales à montrer leur solidarité envers les réfugiés

La Tempête des Tropiques Province SOCIETE

Lors de la célébration de la journée internationale célébrée le 20 juin chaque année : la RDC appelle ses communautés locales à montrer leur solidarité envers les réfugiés

Partager


Par Marcel Tshishiku

La République Démocratique du Congo a appelé, hier jeudi, les communautés locales à faire preuve de solidarité envers les réfugiés étrangers vivant à travers son territoire national. Le Congo Démocratique a lancé cet appel lors d’un point de presse organisé dans l’une des salles du Musée national de la RD Congo, à Lingwala, une commune de la ville de Kinshasa.

A cette occasion, Mr Augustin Lukuka Kiwele, directeur de Protection à la Commission nationale pour les réfugiés, a déclaré, au nom du secrétaire permanent de cette structure empêché, que l’Etat (congolais) garde toujours ses portes ouvertes et que le peuple a intérêt à ” reconnaître que ces personnes disposent aussi des potentialités qui peuvent contribuer au développement des milieux d’accueil “.

Le directeur Augustin Lukuka Kiwele a précisé que le thème de la journée pour cette année est ” Pour un monde qui accueille les personnes forcées de fuir “. Il a également profité de l’opportunité pour saluer les personnes réfugiées et leur témoigner la solidarité de la RDC et des populations congolaises.Et d’ajouter : ” Je saisis aussi cette occasion pour remercier les autorités de notre pays, à tous les niveaux, pour avoir accueilli des milliers de demandeurs d’asile et de réfugiés (évalués à 526 249) à bras ouvert, les mettant ainsi à l’abri de toute persécution. Plus de 90% de réfugiés de la RDC vivent dans les zones rurales à côté des communautés hôtes. 1 063 997 réfugiés congolais ont trouvé asile en Afrique “.

Congo, terre d’asile

Dans le même ordre d’idées, le Dr Pierre Atchom, délégué de la Représentante a.i. de l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) en RDC, a rappelé que 117 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs foyers ou encore leurs pays dans le monde entier. Des phénomènes météorologiques frappent de plein fouet les communautés déplacées, entraînant souvent de nouveaux déplacements et alimentant les tensions.
” Personne ne choisit d’abandonner sa maison et sa vie. Chercher refuge n’est pas un choix, mais la seule option pour de nombreuses personnes de survire. A leur actuelle, les personnes forcées de fuir ont plus jamais besoin de notre solidarité “, a poursuivi le Dr Pierre Atchom.

Il a, enfin, remercié la RDC pour son hospitalité légendaire, affirmant qu’en dépit de ses nombreux problèmes, le Congo demeure une terre d’asile pour les frères et sœurs africains et que, les pays, comme la RDC, qui accueillent un grand nombre de refugiés, ont besoin de notre solidarité. Ils ne peuvent pas être laissés seuls.