Type de recherche

Projection du documentaire “Dans ma tête un rond-point”

Cinéma CULTURE & MEDIA La Tempête des Tropiques

Projection du documentaire “Dans ma tête un rond-point”

Partager


Par YHR

Le public va pouvoir bientôt découvrir à l’Institut Français de Kinshasa le documentaire ” Dans ma tête un rond-point “. Le réalisateur Hassen Ferhani y montre les rêves de personnes travaillant dans le plus grand abattoir d’Alger. En 100 minutes, l’homme y survole l’espoir, l’amertume, l’amour, le football, le paradis et l’enfer, sur des airs de Chaabi et de Raï, styles musicaux nord-africains.

Ni solution ni affirmation, seulement des questions

Comme le dit Amou, un des protagonistes du long-métrage : ” je ne mens pas mais je ne tombe pas dans la vérité “. Il n’y a ni solution ni affirmation, seulement des questions, un vertige au milieu des mille chemins du rond-point.

Ce microcosme de solidarité ouvrière regroupe les composantes de l’Algérie de l’intérieur, avec les animosités et la diversité des cultures. C’est alors que les ciels nocturnes, les dominantes chromatiques, les jeux de lumières prennent tout leur sens et participent de la perception humaine de ce qui reste le drame d’un pays en huis-clos.

Une filmographie bien remplie

Hassen Ferhani est né à Alger en 1986. L’homme a déjà une filmographie bien remplie. En 2006, il réalise son premier film, un court-métrage de fiction, ” Les Baies d’Alger “, sélectionné en compétition officielle par plusieurs festivals internationaux.

En 2008, il participe à la formation d’été de la FEMIS et réalise dans ce cadre, un court documentaire, ” Le vol du 140 “.

Depuis 2009, il travaille comme assistant réalisateur tout en préparant ses projets personnels. Il co-réalise, en 2010, un film documentaire ” AfricHotel “. ” Tarzan, Don Quichotte et nous “, réalisé en 2013, a été présenté à Visions du Réel et au FID Marseille ainsi que dans plusieurs festivals internationaux.

” Dans ma tête un rond-point “, sorti en 2015, est son premier long métrage.