Type de recherche

Crise sécuritaire à l’Est de la RDC : Washington promet de faire aboutir le processus de Luanda

A la une La Tempête des Tropiques Nation POLITIQUE

Crise sécuritaire à l’Est de la RDC : Washington promet de faire aboutir le processus de Luanda

Partager


Par DMK

Dans une déclaration faite le mercredi 3 juillet, à Kinshasa, en marge de la célébration du 248ème anniversaire de l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique , l’ambassadeur de ce pays en RDC, Mme Lucy Tamlyn, a exprimé l’engagement de son pays à faire aboutir le processus de Luanda, en vue de la restauration de la paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Selon la diplomate américaine, son pays compte utiliser ses outils diplomatiques et son influence pour promouvoir le dialogue, afin de sortir la RDC de la crise sécuritaire aigue dans laquelle ce pays se retrouve.

” Nous avons hâte, en étroite collaboration avec le Président Tshisekedi, le Premier ministre Suminwa et son gouvernement, ainsi qu’avec le peuple congolais, de faire avancer nos priorités nationales et mondiales communes dans les domaines de la paix et de la prospérité. Tout commence par la paix.

Conscients de l’urgence de trouver des solutions pacifiques aux multiples conflits dans l’est de la RDC, les États-Unis sont engagés à utiliser leurs outils diplomatiques et leur influence pour promouvoir le dialogue et permettre le processus de Luanda de porter ses fruits “, a notamment déclaré l’ambassadeur Lucy Tamlyn.

La diplomate a également souligné que les États-Unis continueront d’être en première ligne pour fournir l’assistance vitale dont ont besoin des millions de déplacés en RDC. A l’en croire, Washington travaille de manière patiente et constructive, pour la stabilité et la prospérité de la RDC.
Outre le domaine sécuritaire, Mme Lucy Tamlyn a également indiqué que Washington se propose d’appuyer Kinshasa dans le renforcement des systèmes de santé, la protection de l’environnement, la promotion de la bonne gouvernance, et la stimulation de l’économie grâce à ses investissements dans l’agriculture et l’éducation.

” Les États-Unis s’emploient activement à mobiliser le secteur privé pour financer le développement des infrastructures, tels que le corridor de Lobito, au moyen de prêts, de subventions et d’incitations ciblés. Nous continuerons à encourager l’amélioration de l’environnement des affaires, afin d’attirer des entreprises qui respectent des normes environnementales et sociales élevées, des entreprises qui mènent leurs activités dans la transparence et dans le respect de la législation locale, de manière à investir et à créer des emplois nécessaires à une main-d’œuvre en pleine croissance “, a-t-elle poursuivi.

La célébration de la fête d’indépendance américaine était placée sous le thème : ” La bonne gestion de l’environnement “, à en croire la diplomate américaine. Selon elle, ce thème s’inspire du succès phénoménal du Conclave du Bassin du Congo organisé par l’ambassade des États-Unis en avril dernier à Brazzaville, sur l’autre rive du fleuve Congo.

Lors de ce Conclave, des participants dont la RDC, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale et la République du Congo, ont eu à réfléchir sur une collaboration au-delà des frontières pouvant permettre de s’attaquer à tous les problèmes de gestion des déchets, à l’éducation environnementale, en passant par la déforestation et la gouvernance foncière.