..."/>

A l’issue de 3ème congrès : Le MLC désigne JP Bemba candidat à la présidentielle

MLC 3ème congrès

Après plus de 10 ans de silence, suite à sa détention à la Cour pénale internationale (CPI), Jean-Pierre Bemba Gombo, président du  Mouvement de Libération du Congo (MLC) qui vient de recouvrer sa liberté s’est adressé pour la toute première fois publiquement, et par voie de téléphone, à ses nombreux sympathisants le vendredi 13 juillet dernier. Ces derniers étaient réunis au centre Nganda, à Kinshasa, où le MLC tenait son 3ème congrès.

« Je voudrais remercier et saluer tous les partis politiques de l’opposition, les délégués du MLC, ceux de Kinshasa comme  ceux  venus des provinces et de l’extérieur du pays pour leur participation et mobilisation  à ce congres du parti.

Et j’espère pouvoir revenir très prochainement au pays », a déclaré JP Bemba par téléphone  depuis sa résidence privée à Bruxelles en Belgique, où il réside avec sa famille. Cette adresse publique a eu lieu à l’occasion de la clôture du 3ème  congrès extraordinaire de cette formation de l’opposition, travaux tenus du 12 au 13 juillet à Kinshasa autour du thème « la requalification et l’orientation du parti pour une alternance crédible en RDC ».

Au cours de ce congrès, JP Bemba a été désigné candidat du MLC  à la présidentielle prévue le 23 décembre 2018. C’est le  rapporteur du congrès du parti, Jean-Jacques Mamba, qui l’a annoncé, sous les acclamations des participants.

  « Nous avons décidé à l’unanimité de reconduire le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo comme le président national du Mouvement de libération du Congo (MLC) pour un mandat de cinq ans et de l’investir comme notre candidat à l’élection présidentielle pour le scrutin du 23 décembre 2018 », a fait savoir le rapporteur.

Résolutions du congrès  

Se conformant au règlement intérieur du conseil, l’Assemblée plénière du Conseil a également décidé de revisiter la hiérarchisation des organes du parti, d’harmoniser les statuts par rapport au règlement intérieurs, de modifier certaines dispositions spécifiques des statuts, de renforcer les dispositions sur la participation du genre, de la jeunesse et des personnes vivant avec handicap dans les différentes fonctions et structures du parti. Ce travail de réforme des statuts du parti interviendra lors du congrès ordinaire que le parti tiendra en présence de son  président national Jean-Pierre Bemba.

Les participants au 3ème congrès tenu à Kinshasa ont également  souhaité la création d’une école de formation idéologique du parti. Le MLC entend aussi poursuivre le rapprochement avec les acteurs politiques de l’opposition, en vue d’une candidature commune au poste de président de la république. Le parti du chairman veut également rationnaliser les critères de choix des candidats aux différents scrutins.

Le MLC devrait aussi exiger des correctifs, à travers des échanges techniques entre toutes les parties prenantes, afin d’aboutir à une liste électorale consensuelle. Le parti de JP Bemba dit ne pas vouloir aller aux élections seulement sur base du calendrier publié par décision no 065/CENI/BUR/17 du 5 novembre 2017, plus précisément aux points 38, 39 et 40 qui prévoient l’impression, le conditionnement, le déploiement des bulletins de vote.

Le MLC exclut donc toute élection avec la machine à voter conformément aux dispositions constitutionnelles et légales.

Par Julie Muadi

*

*

Monter

Login

Lost your password?