..."/>

Les activités musicales du début de l’année 2018 : Une sélection de Franck Ambangito

Sandra  Mpongo rend hommage à Mpongo Love

Sandra Mpongo rend hommage à sa défunte mère, la chanteuse à la voix limpide, Mpongo Love, le 15 janvier 2018, au Fleuve Congo Hôtel, à travers un spectacle dénommé « Mpongo Love Show ».

 Toujours sur les traces la cette icône de la musique congolaise, aujourd’hui disparue, qui a toujours défendu à travers ses chansons la cause de la femme, Sandra Mpongo est à la tête de l’initiative d’appui aux femmes handicapées pour la promotion de leurs efforts pour le développement.

Defao bien accueilli  par les « Comba-ttants »

    Leader du groupe « Big Stars », le chanteur  Defao Matumona  Senechal, installé depuis belle lurette dans la ville de Nairobi au Kenya, a fait un déplacement pour Paris en France  où il a été triomphalement accueilli, sans affrontements et heurts des combattants, assorti d’un carnaval motorisé.

L’artiste a joué dans une salle pleine à craquer, a-t-on appris.  L’enfant terrible de l’orchestre « Somo West » de Kisantu (province du Kongo-Central) compte rééditer l’exploit  en Belgique en duo avec Boketshu 1er, à en croire les informations parvenues. Entre-temps, les autres musiciens continuent à subir la loi de ces révoltés.

Retraite de  Lutumba : les habitants de Lingwala  se mobilisent…

Alors qu’il attend les conclusions de son producteur quant à l’organisation de l’événement de sa retraite musicale officielle prévue le 19 mars 2018, jour anniversaire de ses 80 ans d’âge, Lutumba Ndomanueno Simaro Masiya qui sollicite les hommages dignes de son vivant auprès du Gouvernement congolais, peut compter sur les différentes structures de la commune de Lingwala qui se mobilisent déjà, chacune à sa manière.

L’on apprend que Pius Sitim et Guyss Zola, appuyés par la mutualité Bana Lingwala, s’emploient à organiser un grand concert le 19 mars à l’espace Comète à Lingwala.

*

*

Monter

Login

Lost your password?