..."/>

AFROCAN’2019 : Le « hold-up » des Léopards garçons à Bamako

Bien menteur celui qui dira aujourd’hui qu’il attendait l’équipe nationale masculine de basket-ball sur la haute marche du podium au terme de la première édition de la Coupe d’Afrique des nations réservée aux joueurs évoluant au pays jouée en terre malienne. Les Léopards ont réalisé un véritable « hold-up » en remportant la compétition organisée du 19 au 27 juillet 2019 au Palais des sports Salamatou Maiga de Bamako. Les Fauves se sont imposés, en finale, sur les Harambee Stars du Kenya le samedi dernier sur la marque de 82 points à 61.

Avec ce sacre, le basket-ball de la République démocratique du Congo vient de remporter, pour la première fois de son histoire sportive, la plus grande compétition continentale de la balle au panier. Dans les années 80 du siècle dernier, elle était montée par deux fois sur le toit du continent mais en version féminine avec les Lingenga, Kamanga, Longanza et compagnie. Jamais chez les garçons. Au Mali, les Congolais qui s’étaient amenés dans le dessein de participer dans la droite ligne de la philosophie du Baron français Pierre De Coubertin, ont commencé à y croire quand, au soir du jeudi 25 juillet, ils sont parvenus à terrasser l’ogre angolais sur le score de 84 points contre 78.

Le miracle était accompli, aucune autre équipe ne pouvait plus empêcher la bande au coach Charly Buzanga de prendre le trophée tant convoité. Surtout pas ces Kenyans qui avaient été aisément terrassés à l’ouverture des hostilités. Les Fauves n’en feront d’ailleurs qu’une bouchée ce samedi 27 juillet au palais des sports Salamatou Maiga après un début quelque peu hésitant. 11 points d’écart au coup de sifflet final, le rêve avait pris l’habit de la réalité.

Les champions étaient endettés

Un rêve qui avait commencé à la phase des poules contre justement cette formation du Kenya accrochée la première par 82-65. Puis, les Léopards ont battu le Nigeria (81-55) le dimanche 21 juillet avant de se qualifier pour les quarts de finale et scalper le Tchad (67-60) le mercredi 24 juillet. Puis vint le coup de maître réussi contre les Palancas Negras un jour plus tard (87-78) en demi-finale. Le favori de la compétition avait changé de couleur et de nom. Et, la RDC avait fini par parachever son parcours par la suite.

Les basketteurs de la RDC sacrés champions le samedi étaient initialement attendus au pays le dimanche. Seulement, la délégation n’a pas pu rejoindre Kinshasa ce jour. Pour la simple raison, qu’elle ne pouvait quitter Bamako sans avoir payé les frais de séjour et ceux de participation à la compétition. Cela démontre à quel point Kinshasa n’avait pas pris au sérieux la participation du pays à la première édition de la FIBA AFROCAN jouée au Mali. Attitude qui a poussé un membre du comité exécutif de la FEBACO de regretter la discrimination remarquée dans la gestion des campagnes sportives quand il s’agit du football et d’autres disciplines.

JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?