..."/>

Amanda Luangu, première femme à la tête de l’Association des nutritionnistes

Mme Amanda Luangu Mukendi a été élue, 30 décembre dernier, présidente de l’Association des nutritionnistes et diététiciens du Congo (ANUDICO), lors de l’Assemblée générale élective de cette structure organisée en la salle de conférence du Programme national multisectoriel de lutte contre le SIDA (PNMLS), dans la commune de Kasa-Vubu, à Kinshasa. Première femme présidente de cette organisation qui existe depuis environ 40 ans, Amanda Luangu Mukendi a été élue avec 78 voix sur 123 électeurs.

Elle est nutritionniste et diététicienne formée à l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) de Kinshasa. La nouvelle presidente de l’ANUDICO s’est interrogée au sujet de la place des nutritionnistes dans le réseau de la société civile du «Mouvement SUN» en ce qui concerne la lutte multisectorielle contre la malnutrition, qui demeure un problème majeur de la santé publique en République démocratique du Congo, qu’il faudra à tout prix résoudre.

Ainsi, la nouvelle équipe l’ANUDICO, dont elle dirige, va pouvoir travailler pour valoriser la profession de nutritionniste et contribuer à la lutte contre la malnutrition en RDC, a-t-elle insisté.  Martelant sur l’importance des nutrionistes sur le plan sanitaire d’une societe, elle a invité le Gouvernement congolais à assumer ses responsabilités pour l’integration complète des nutritionnistes dans différent domaines sanitaires du pays.

«Pas une aire de santé, pas un centre de santé, pas un hôpital, pas une zone de santé, pas une formation en nutrition et pas une instance de prise des décisions sur les questions de nutrition sans nutritionniste et diététicien», sont-ils les défis qu’elle s’est fixée. La présidente de l’ANUDICO s’est dit déterminée à relever ces différents défis. L’autre défi à relever est de regrouper ce corps médical au sein d’un ordre des nutritionnistes.

La présidente honoraire de l’Association des femmes nutritionnistes et diététiciennes de la RDC (AFNUD)», Amanda Luangu a, par ailleurs, établi son programme d’action en dix axes prioritaires, dont l’actualisation des textes qui régissent l’ANUDICO et leur légalisation, l’adaptation des actes des nutritionnistes et diététiciens au contexte actuel, la création d’un centre de renforcement des capacités de nouveaux nutritionnistes pour l’insertion professionnelle et l’intégration des nutritionnistes dans l’équipe cadre de la zone de santé.

Pour sa part, le vice-president de l’ANUDICO, l’ex président a.i. de cette organisation, a signalé que l’objectif de ces assises a consisté également à relancer les activités des nutritionnistes; et permettre à ces derniers de devenir des conseillers en matière de nutrition dans toutes les institutions. Il sied de signaler qu’au cours de cette assemblée générale élective, l’ANUDICO s’est dotée d’un nouveau comité de huit membres, dont cinq hommes et trois femmes pour un mandant de trois ans, soit de 2020 à 2023.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?