..."/>

Appui au genre en RDC : les femmes de l’Est premières bénéficiaires

La conseillère en Genre de la présidente de la commission de l’Union africaine a indiqué qu’elle est venue en République Démocratique du Congo pour concrétiser la promesse faite l’année dernière aux femmes congolaises par la présidente de cette structure continentale lors de son passage au Congo Démocratique.

Le Dr Rose Mwebaza a fait cette déclaration dans la ville de Kinshasa, précisément au Palais du peuple, siège du parlement de la RD Congo, après un entretien avec la questeur de l’Assemblée nationale.

 » Je suis là pour suivre ce dossier « , a-t-elle poursuivi, ajoutant que, premièrement, la présidente de la commission de l’Union africaine avait promis, à l’issue d’une rencontre avec des femmes congolaises, d’intervenir dans le domaine politique à travers les femmes parlementaires ; puis, à travers les femmes entrepreneurs qu’elle souhaiterait soutenir afin de faciliter l’accès de ces dernières aux ressources pour promouvoir leurs activités et, enfin, à travers les femmes œuvrant dans le domaine de l’agriculture.

Sous cet aspect des choses, elle va particulièrement commencer par les femmes de l’Est, puisqu’elle avait d’abord parlé avec elles et le programme va ensuite s’élargir à tout le pays.

Et de conclure :  » A l’issue de notre rencontre de tout à l’heure avec les femmes du parlement congolais, celles-ci nous ont exprimé le vœu d’avoir l’opportunité de partager l’expérience avec les femmes des parlements d’autres pays frères du continent. Ceci est juste un exemple de quel domaine ou quel genre d’appui nous pouvons leur apporter.  »

Dans le même ordre d’idées, la questeur de la 2ème chambre législative du parlement congolais a affirmé que son entretien avec la délégation du bureau de Madame la présidente de la commission de l’Union africaine a porté sur les trois engagements pris l’année précédente par cette diplomate africaine lors de son passage en RD Congo.

 » Elle avait eu une rencontre avec les femmes députées et les membres de la plateforme des femmes congolaises qui a mené toutes les marches pour réclamer la paix, féliciter les FARDC et le président de la République. Elles ont mené différents plaidoyers pour que la guerre cesse.

Il y a eu des recommandations à l’issue de cette rencontre et des promesses qu’elle voudrait réaliser. Elle a envoyé les membres de son cabinet pour s’entretenir avec les femmes députées de la RDC et savoir quel appui l’Union africaine peut leur apporter sur le plan politique, sur le plan des affaires et de l’agriculture. C’est sur ces trois points que nous avons échangé « , a enchaîné la questeur.

De son avis, l’appui politique vise la visibilité de la femme congolaise, parce que la diplomate africaine était choquée de voir 10% de femmes seulement au sein de l’Assemblée nationale. Elle souhaite que les femmes soient suffisamment appuyées pour être suffisamment représentées au sein de l’Assemblée nationale.

 » C’est à nous et elle de définir l’appui que nous voulons sur les plans politique, des affaires et de l’agriculture. Elle vient de nous informer qu’elle va aussi tenir une réunion avec les femmes d’affaires et celles qui veulent faire de l’agriculture. Elle se rendre à l’Est de la république pour s’entretenir avec les femmes de l’Est « , a annoncé la questeur.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?