..."/>

Après leur élection aux Assemblées provinciales en Ituri et au Kasaï oriental : Bamanisa Saidi et Maweja Muteba confirmés Gouverneurs

J. Maweja Muteba confirmés Gouverneurs et J.Bamanisa Saidi

Elus provisoirement Gouverneurs des provinces de l’Ituri et du Kasaï Oriental, Jean Bamanisa Saidi et Jean Maweja Muteba ont été confirmés par les Cours d’appel de Bunia et de Mbuji-Mayi au terme de leurs audiences publiques sur les contentieux électoraux d’hier 18 avril 2019.

D’après une source basée à Mbuji-Mayi, chef –lieu de la province du Kasaï Oriental, le gouverneur Jean Maweja Muteba, connu sous le nom de «Djuness», a été accompagné par une foule compacte au siège de la Cour d’Appel de cette ville. Se confiant à la presse locale, il a promis de mobiliser plus des moyens financiers afin de soulager tant soit peu la population de sa province.

Opérateur économique de son état, Jean Maweja Muteba  connait bien les besoins de la population estkasaienne. C’est pourquoi, le nouveau chef de l’exécutif provincial du Kasaï Oriental compte mobiliser les efforts de tous les fils et filles de cette entité politico-administrative afin de travailler main dans la main pour l’intérêt de tous.

Jean Bamanisa, un opérateur économique connu

Ancien gouverneur de l’ex Province Orientale et opérateur économique , Jean Bamanisa Saidi est considéré comme «un homme est à la hauteur de sa mission» et maitrise tous les rouages politiques pour avoir été député national.
Il va imposer sa marque à la tête de la province de l’Ituri par une gestion orthodoxe de la chose publique, indiquent des sources.

Jean-Bamansisa Saidi a été confirmé gouverneur selon l’arrêt de la Cour d’appel de Bunia, rendu jeudi 18 avril 2019, en matière de contentieux électoral qui a opposé le regroupement AA/A à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il a été confirmé gouverneur de province, alors que Martin Chalo Dudu, vice-gouverneur.

Mercredi dernier, les avocats de Jean  Bamanisa Saidi avaient soulevé l’irrecevabilité de la requête de l’accusation pour défaut de preuves. Ils estiment que Pius Mwabilu, qui agit comme président de AAA, a donné procuration aux avocats de Samy Adubango sans verser l’acte qui lui reconnait la qualité de président de ce regroupement, conformément à l’article 14 de son statut.

Le camp de Samy Adubango avait demandé à la Cour d’appel d’annuler la décision de la CENI, justifiant que la majorité absolue n’avait pas été atteinte par le candidat Bamanisa déclaré vainqueur le 10 avril 2019.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?