..."/>

Après la marche du CLC, Kananga : le gouverneur Denis Kambayi menace de fermer deux médias

Denis Kambayi Cimbumbu

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), une organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exprime sa grande inquiétude face aux menaces de fermeture de la Radio Télévision Malandji (RTM) et Kasaï Horizon Radio Télévision  (KHRT), deux stations privées émettant à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central.

En effet, Elysée Lusamba et Honi Tshibola, respectivement rédactrice en chef de Radio Télévision Malandji et directeur de Kasaï Horizon Radio Télévision ont été convoqués par Sakrine Ntanga, responsable provincial de l’Agence nationale des renseignements (ANR/Kananga), le 24 février 2018.

Arrivés au bureau local de l’ANR, les journalistes ont été reçus par Sakrine Ntanga qui a déclaré avoir reçu des instructions de Denis Kambayi, gouverneur de la province du Kasaï  Central, interdisant aux médias de Kananga de diffuser les messages du Comité Laïc de coordination (CLC/Kananga) qui serait une structure informelle et méconnue des autorités provinciales. Il a également menacé de fermer tout média qui parlera de la structure précitée.

D’après OLPA, cette convocation est consécutive à la diffusion par RTM et KHRT d’un message du CLC/Kananga appelant la population à un rassemblement le 25 février 2018, pour exiger l’application de l’accord politique du 31 décembre 2016.

L’organisation condamne les pressions exercées sur les médias libres, lesquelles portent atteinte à la liberté d’information garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme ratifiés par la RDC.

Ainsi, OLPA exhorte les autorités provinciales du Kasaï Central à favoriser l’exercice de la liberté de presse sur toute l’étendue de la province.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?