..."/>

Après tant de promesse non tenues par la MP : La nouvelle Majorité recherchée par Joseph Kabila se bute aux réalités du terrain

Le Président Joseph Kabila à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa, le 26/07/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Comment recoller les morceaux du cœur brisé d’un peuple à la rechercher de sa dignité volée par 17 ans d’usure politique

Après le rendez-vous manqué de dimanche dernier à l’ermitage présidentiel de Kingakati, la rencontre entre Joseph Kabila et les députés nationaux de la Majorité présidentielle a finalement eu lieu lundi 16 avril 2018 à la Cité de l’Union africaine située au Mont-Ngaliema !

Elargie aux chefs de partis politiques alliés, cette rencontre qualifiée de hautement stratégique viserait la recherche de voies et moyens par la famille politique de l’actuel chef d’Etat de se constituer une nouvelle majorité pour prétendre gagner les prochaines élections à tous les niveaux et espérer ainsi conserver le pouvoir le plus longtemps possible.

D’après des indiscrétions ayant transpiré de cette réunion réservée aux inconditionnels du giron MP, la question relative à la désignation du dauphin appelé à prendre la succession de Joseph Kabila à la tête de la famille PPRD et alliés et à briguer le fauteuil du chef de l’Etat à la présidentielle du 21 décembre prochain n’a pas été évoquée.

Selon les mêmes sources, de cette réunion très spéciale de la famille politique à laquelle appartient le Chef de l’Etat sortant devrait partir une vaste campagne de charme en direction du petit peuple pour ses suffrages aux différents scrutins à venir !

Mais la quête d’une nouvelle majorité dans cette famille politique ne se fait pas sans poser de sérieux problèmes à certaines grosses pointures de la MP qui ne cessent de s’interroger sur les méthodes à mettre en branle pour aborder le petit peuple concerné par ladite campagne.

Surtout quand on sait que l’immense majorité du peuple congolais est devenue très imperméable aux discours officiels qui ont trop promis sans rien réaliser. La réflexion suivante revient suivante revient régulièrement au cœur de débats autour de prochaines élections :

« Comment recoller avant le 23 décembre prochain les morceaux du cœur brisé d’un peuple à la recherche obstinée de sa dignité volée par 17 ans d’usure politique sans contrepartie significative » ?
De toutes les façons rien ne pourrait désormais empêcher la Majorité présidentielle d’aller en campagne vers ce peuple !

Mais celui-ci considère que le temps de campagne électorale pour celle-ci est déjà passé car ses faits et gestes sont connus de tous les électeurs potentiels du pays ! En vérité, les réalités du terrain contredisent sur toute la ligne les ambitions démesurées de la famille politique à laquelle appartient Joseph Kabila.

Quel résultat obtiendrait celle-ci au terme d’un sondage d’opinion organisée aujourd’hui dans n’importe quel quartier de Kinshasa, de Bukavu, de Goma, du Kasaï central en rapport avec les services rendus aux populations congolaises de 2017 jusqu’à ce jour ?

Par Bamporiki Chamira

*

*

Monter

Login

Lost your password?