..."/>

Assemblée nationale : Le report du rapport de gestion de la CENI déploré

assemblée nationale

Selon ce député national, l’intervention du président de la CENI à la Chambre basse vendredi dernier permettrait de discuter des questions brûlantes de l’heure, comme le plan de décaissement de la CENI, la machine à voter, la sécurisation des élections etc

Le député national Juvénal Munubo Mubi a déploré le report de la présentation du rapport de gestion annuelle de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), qui était pourtant réclamée depuis le mois de mars dernier.

Prévue lors de la séance plénière du vendredi 16 novembre, cette présentation n’a pas eu lieu car le président de la CENI, Corneille Nangaa Yobeluo, a envoyé une correspondance au Bureau de l’Assemblée nationale.

Dans cette missive, le président de la Centrale électorale a présenté ses excuses et déclaré qu’il ne saurait pas s’acquitter de cette tâche pendant cette période où il est préoccupé par le déploiement des kits électoraux.

Selon Juvénal Munubo Mubi, la présentation du rapport de gestion annuelle de la CENI à la Chambre basse du Parlement de la République permettrait de discuter des questions brûlantes de l’heure, comme le plan de décaissement de la CENI, la machine à voter et la sécurisation des élections. Elle permettrait également de connaître les avancées dans l’organisation des élections et de déceler  les défis à relever.

Juvénal Munubo Mubi a, en outre, indiqué que, théoriquement, la session parlementaire ordinaire de septembre se clôture le 15 décembre, mais pratiquement, cette session tend à se terminer « car, beaucoup de députés nationaux sont déjà dans la fièvre de la campagne électorale, dont le démarrage officiel est prévu le jeudi, 22 novembre, soit dans 72 heures », a-t-il enchaîné.

Dans cet ordre d’idées, Juvénal Munubo Mubi a regretté le fait que certaines matières législatives importantes, telles la ratification par la République Démocratique du Congo du Traité sur les armes et tant d’autres, n’aient pas été traitées durant cette session parlementaire.

Le parlementaire s’est ainsi exprimé en marge de la séance plénière consacrée à l’examen et au vote article par article du projet de loi portant statut du personnel de l’Enseignement supérieur, universitaire et de la recherche scientifique, d’une part, et du projet de loi autorisant la ratification par la République Démocratique du Congo de la Charte africaine de valeur et des principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local, d’autre part. Ces matières n’ont pas été traitées, faute de quorum.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?