..."/>

Avec le film « Scary stories » plongée dans l’épouvante absolue

le film Scary stories

Visible sur grand écran à Kinshasa, plongée dans l’horreur avec le film étasunien « Scary stories ». Intitulé à l’original « Scary Stories to Tell in the Dark» (histoires effrayantes à raconter dans le noir) cet opus de 108 minutes, réalisé par le Norvégien André Øvredal, se déroule dans un manoir abandonné, où en pleine soirée d’Halloween, après avoir échappé aux petites frappes de la ville, un groupe de jeunes trouve refuge dans une immense demeure jugée hantée suite à la terrible histoire entourant la famille Bellows.

Le début des cauchemars

Ils trouvent un livre qui raconte des histoires terrifiantes. Mais cette trouvaille n’est pas sans conséquence : la lecture du livre permet à ses effroyables créatures de prendre vie… La petite ville va alors faire face à une vague de morts particulièrement atroces, et chacun devra affronter ses pires peurs pour sauver les habitants et arrêter ce carnage. Le film se découpe en séquences, ayant pour thème les histoires lues dans le livre, qui matérialise les peurs des gens.
Les critiques ont apprécié le  montage soigné et les jeux de lumières de ce long-métrage, capable, par  exemple,  de rendre inquiétant  un simple champ de maïs. Mais d’autres critiques ont par ailleurs jugée faible l’écriture du scénario.

Produit par l’Argentin Guillermo del Toro

Ce film, ayant bénéficié d’un budget de 25 à 28 millions de dollars us, a été produit par l’Argentin Guillermo del Toro. Il d’ailleurs à l’origine de l’histoire avec Patrick Melton et Marcus Dunstan , scénarisée par   Dan Hageman et Kevin Hageman,  d’après la série de livres « Scary Stories to Tell in the Dark », d’Alvin Schwartz. Del Toro,  par ailleurs un réalisateur reconnu à Hollywood, ayant signé  des films comme « Le Labyrinthe de Pan » ou encore le très poétique «La Forme de l’Eau ». Le tournage a lieu entre le 27 août 2018 et le 1er novembre 2018 dans la province de l’Ontario, au Canada.

 Une idée d’adaptation cinématographique depuis 2013

L’idée d’adapter l’œuvre littéraire de Schwartz est dans las tuyaux de la firme CBS Films depuis 2013. Il faut dire que les ouvrages pour enfants d’alvin Schwartz se révélaient particulièrement effrayants, suscitant la polémique, au point de  se voir d’une fois interdits dans les bibliothèques scolaires anglaises depuis 1984.

Par YHR

*

*

Monter

Login

Lost your password?