..."/>

Beni : découverte du corps d’un Casque bleu tué !

Beni découverte du corps d’un Casque bleu tué

Cette dépouille a été retrouvée par les FARDC dans un camp des ADF reconquis par l’Armée congolaise. Quant à son identification qui pourrait prendre un certain temps, elle sera faite par la Mission onusienne
Par YHR

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont fait savoir le mercredi 04 décembre qu’elles avaient  retrouvé, près de Beni, le corps d’un Casque bleu de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RD  Congo (MONUSCO). « Dans un camp des ADF reconquis par l’armée, nous avons retrouvé les restes d’un Casque bleu tombé au champ d’honneur », a déclaré le général-major Léon-Richard Kasonga, porte-parole des FARDC, lors d’une conférence de presse.

« On a ramassé sa carte militaire (…) Je ne pourrais pas m’avancer sur sa nationalité. L’ONU elle-même se chargera de la donner ». Côté Nations-Unies, on indique que  le pays d’origine et la famille doivent être officiellement informés et que l’identification va prendre du temps.
Plus de 1.000 civils tués dans la région depuis 2014

Les troupes onusiennes ont payé un lourd tribut dans leur lutte contre les éléments ougandais. Ainsi, quinze casques bleus tanzaniens ont été tués par les ADF en décembre 2017, dans l’attaque de leur base en territoire de Beni. En décembre 2018, sept autres Casques bleus ont été tués dans une embuscade tendue par des ADF.

« Les Forces armées de la République démocratique du Congo ont partagé ces informations avec nous et nous allons suivre ce dossier conformément à nos procédures », a indiqué de son côté un porte-parole de la mission onusienne. Selon le site d’information belge lalibre.be, les FARDC ont fait cette découverte macabre alors qu’elles ont lancé, depuis le 30 octobre dernier, des opérations contre les groupes armés, en particulier les rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Les Casques bleus ont annoncé depuis lundi qu’ils s’étaient joints à ces opérations, avec leurs éléments de la brigade d’intervention dans la région (Afrique du Sud, Tanzanie, Malawi).  Au total, les ADF sont accusés d’avoir assassiné plus de 1.000 civils dans la région de Beni depuis 2014.Gino Rehema Bweka pour l’intégration des PVH dans le processus du développement

*

*

Monter

Login

Lost your password?