..."/>

Bras de fer entre Raja-Mazembe pour Ben Malango

Ben Malango lors de sa signature au TP Mazembe

Décidé à quitter les Corbeaux, le joueur aurait saisi la commission des litiges de la Fifa pour obtenir gain de cause
Par Armando Mananasi

Vraisemblablement l’international congolais Ben Malango Ngita a choisi personnellement de quitter le Tout-Puissant Mazembe de la RDC pour rejoindre le Raja Club Athletic du Maroc.  Obstacle, alors que du côté marocain, on active tous les mécanismes pour officialiser l’arrivée de l’attaquant, côté congolais, on continue toujours de considérer le joueur comme faisant partie intégrante du projet et de ce fait, non éligible à un quelconque transfert.

Alors que les informations venant du Nord de l’Afrique avaient annoncé la signature par Ben Malango d’un acte d’engagement de trois ans en faveur des Aigles verts, moyennant la somme de 750.000 USD, le TP Mazembe est monté d’un cran pour signifier que l’international congolais serait toujours sous un contrat qui, en principe, expire en 2021, avec les Corbeaux. Le club lushois est allé plus loin en annonçant que le nom de Ben Malango a même été déjà inscrit sur la liste africaine pour l’exercice à venir. Voilà qui compliquerait gravement tout probable transfert.

Cafouillage

Malgré cela, le silence rompu du TP Mazembe ne semble pas être pris en compte par les Marocains, qui se déchaînent à annoncer chacun par ses mots l’arrivée presqu’inévitable de Malango chez les vainqueurs de la Coupe de la Confédération Africaine de Football 2018. Déjà avant l’annonce de la signature de l’acte d’engagement du goaleador congolais en faveur du Raja de Casablanca, Patrice Carteron, technicien français à la  tête de cette équipe marocaine, a ouvertement laissé entendre que le Raja avait pris des contacts poussés avec le joueur.

 » On est toujours en phase de recrutement (…) On ne peut dire rien pour l’instant concernant le deuxième joueur. Pour un souci juridique du joueur avec son ancien club, on ne veut pas commettre d’impair. S’il s’avérait que le joueur était dans son bon droit et libre, on serait heureux de l’accueillir, parce que c’est un joueur que je connais, un joueur d’un excellent niveau « , annonçait le technicien français, qui est passé par le TP Mazembe entre 2013 et 2015, remportant également une Ligue des Champions africaine de la CAF, la dernière en date du club de Moïse Katumbi.

Alors que les Rajoui considèrent d’ores et déjà le TP Mazembe comme « ancien club de Ben Malango », le club congolais a réagi officiellement comme on pouvait le lire sur le site officiel du club, tpmazembe.com : « Absent de Lubumbashi depuis la reprise, Ben Malango a été abusé par des agents véreux qui se sont même permis de trafiquer la date de naissance du joueur. Pris dans ce traquenard, le joueur s’est retrouvé à Casablanca au Maroc, sur le point d’être enrôlé par le Raja Club Athletic « .

Bel et bien lié avec Mazembe jusqu’en 2021

On y lit aussi qu’après vérification de la Fédération Royale Marocaine faite auprès de la Fédération Congolaise de Football et Association (FECOFA), il a été constaté que Ben Malango était bel et bien lié avec le TPM jusqu’en 2021. Avec tous ces éléments, la Fédération Royale Marocaine  » a sommé au Raja Club de Casablanca de rapatrier Ben Malango auprès du TPM avec lequel le joueur est contractuellement lié »
En gros, ce serait à cause de cette dernière annonce que, soucieux de rejoindre les Aigles Verts de Casablanca coûte que coûte, l’international congolais Ben Malango Ngita s’est décidé de saisir la commission des litiges de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) pour tenter de trouver gain de cause. En attendant la réponse officielle de l’organe saisi, le bras de fer continue entre le Raja de Casablanca de Patrice Carteron et le TP Mazembe de Pamphyle Mihayo.

*

*

Monter

Login

Lost your password?