..."/>

Ce jeudi : Clôture des activités de la journée internationale des personnes handicapées

personnes handicapées

La Journée internationale des Personnes Vivant avec Handicap (PVH) a été célébrée le 3 décembre dernier au Musée national de la République Démocratique du Congo. Cette célébration, constituant  une première dans le pays, a occasionné  trois jours d’activités, qui se clôturent aujourd’hui à Kinshasa.  Concernant la journée proprement dite, elle s’est déroulée en présence de quelques membres du gouvernement, de PVH venues nombreuses à la manifestation, d’organisations de la société civile et de plusieurs autres invités.

Représentant le Premier ministre empêché, le Vice-Premier ministre, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me Célestin Tunda ya Kasende,  a tout d’abord félicité les organisateurs pour la grande mobilisation des PVH, tout en affirmant que la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, est  » que personne ne soit mise en écart « . Avant de procéder au lancement des activités qui se clôturent aujourd’hui, le VPM Kasende a signifié aux bénéficiaires de la Journée que  » vivre avec un handicap n’est pas un handicap pour vivre « .

 » Vivre avec un handicap n’est pas un handicap pour vivre « 

Pour sa part, la ministre déléguée aux Affaires sociale en charge des personnes vivant avec handicap et d’autres groupes vulnérables, Me Irène Esambo, a fait savoir aux personnes vulnérables que la Déclaration universelle des Droits de l’homme reconnaissent l’égalité entre citoyens parce que  » tous naissent égaux « . La Journée de 3 décembre, a-t-elle rappelé, a été instituée par les Nations Unies depuis 1992.

L’objectif est d’amener les Etats à promouvoir les droits et le bien-être des PVH dans toutes les sphères de la société  et du développement, ainsi qu’à accroître la sensibilisation à leur situation particulière, dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.
La ministre Esambo a, en plus, promis des réformes dans son secteur, tout en martelant que la RDC est consciente de ses engagements au niveau international. Elle a, enfin, salué l’effectivité de l’implication du gouvernement de la République dans la célébration de la journée du 3 décembre 2019.

« Promouvoir la participation des personnes handicapées et leurs dirigeants : agir pour le programme de développement 2030  »
Le Directeur du Bureau Conjoint des nations Unies pour les Droits de l’Homme (BCNUDH), Abdoul Aziz Thioye s’est félicité que, par le biais de son président, la RD Congo ait compris tôt les ambitions des Nations Unies en vue de matérialiser la Déclaration universelle des droits de l’homme à l’égalité de tous les êtres humains, la non-discrimination et la dignité humaine.  » Les PVH doivent compter dans le développement inclusif.

Les efforts notamment d’éducation, de croissance et d’emploi doivent tenir compte des PVH. D’où, la recommandation de promouvoir la participation et le rôle des PVH « , a-t-il déclaré. Placé sous le haut patronage du chef de l’Etat, la journée a été célébrée sous le thème :  » promouvoir la participation des personnes handicapées et leurs dirigeants : agir pour le programme de développement 2030 « . La célébration qui s’est étalée sur trois jours, sera clôturée ce jeudi 5 décembre 2019. C’était également une occasion pour les PVH d’exposer leur création dans le but de faire découvrir au monde, l’immensité de leurs talents.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?