..."/>

Choléra en RDC : une mobilisation des ressources s’impose !

De gauche à droite, un préposé de MSF désinfecte, un homme sortant du centre de prise en charge des victimes de l’épidémie du choléra à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

De janvier au 12 novembre 2017, la RDCongo qui a besoin de 8 millions de dollars us pour organiser la riposte a rapporté 45.853 cas dont 918 décès dans 22 provinces sur 26

C’est un véritable cri d’alarme qu’a lancé samedi à Kinshasa le professeur Didier Bompange, directeur du Programme National d’Elimination du Cholera et de Lutte contre les autres Maladies Diarrhéiques (PNECHOL-MD), lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel du gouvernement.

La RDC fait face, depuis la fin de juin 2017, à la plus grande épidémie de choléra depuis l’épidémie de Goma en 1994. Cette épidémie de 1994 avait 12.000 morts à sa première semaine. Le Dr Bompange a précisé que depuis le mois de janvier jusqu’au 12 novembre 2017, la RDC a rapporté 45.853 cas de choléra dont 918 décès dans 22 provinces sur les 26 que compte le pays, soit un taux de mortalité de 2%. 211 zones de santé sur 515 sont touchées par l’épidémie.

Le directeur du PNECHOL-MD a indiqué qu’au cours de la semaine 45 (du 6 au 12 novembre 2017), le pays a rapporté 1990 cas de choléra dont 50 décès dans 16 provinces et 71 zones de santé. Pour cette période de la semaine 45, l’ensemble du grand Kasaï (les 5 provinces issues de l’ex-Kasaï Occidental et de l’ex-Kasaï Oriental), concentre à lui tout seul 32,9% de cas et 81% de décès rapportés sur l’ensemble du territoire national.

8 millions de dollars us indispensables à la riposte contre le choléra

On se souvient que le 11 novembre 2017, le ministre national de la Santé, le Dr Oly Ilunga a présenté le deuxième plan global de riposte contre l’actuelle épidémie de choléra. La mise en œuvre de ce plan de riposte nécessite les ressources financières de l’ordre de 8 millions de dollars américains. Ce plan focalise la lutte dans les provinces du Kasaï tout en anticipant un possible risque d’explosion des flambées épidémiques de choléra dans les 10 plus grandes villes de la RDC qui comptent 30% de la population générale du pays.

Le pr Didier Bompange a lancé cet avertissement sous forme de cri d’alarme : « Si rien n’est fait pour endiguer rapidement les épidémies actuellement en cours dans le Kasaï et pour anticiper les risques de diffusion épidémiques dans les grandes villes, il ne sera pas étonnant de connaitre à l’échelle nationale une grande flambée épidémique dont l’ampleur risquera de dépasser largement l’épidémie de Goma de 1994 ».

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?