..."/>

Commune de la N’Sele : L’eau et l’électricité toujours rares au quartier Locali

Des habitants obligés de se réveiller dès 5 heures du matin chaque jour et de  parcourir de longues distances à pieds avec bidons et seaux sur la tête pour rechercher de l’eau potable, tout en bravant l’obscurité et l’insécurité. Tel est le triste spectacle auquel on assiste chaque jour au quartier Locali, loin de Kinkole, dans la commune de la N’Sele.

Selon certains habitants, cette pénurie d’eau est due au fait que le quartier Locali n’est pas encore alimenté par la Régie de Distribution d’eau (REGIDESO). C’est pourquoi les habitants se contentent de l’eau de forage, fournie par des ONG, avec l’appui de la coopération internationale.

Mais pour avoir cette eau potable, les habitants de ce quartier doivent débourser quelques 100 FC par bidon de 20 litres. Cette situation met en difficulté certains ménages, qui préfèrent recourir à l’eau de la rivière pour faire la lessive ou la vaisselle.

Outre la pénurie d’eau, le quartier fait également face au manque d’électricité. Une situation qui expose les habitants à l’insécurité. Car, des bandits, communément appelés  » Kuluna « , profitent de l’obscurité pour s’attaquer la nuit à de paisibles citoyens et leur arracher des biens de valeur.

A en croire certains habitants, le quartier Locali n’est plus éclairé depuis 2002. On comprend pourquoi les habitants évitent de se promener tard la nuit, par crainte d’être attaqués par des bandits.

Par Divine Mwaluke (Stagiaire/IFASIC)

*

*

Monter

Login

Lost your password?