..."/>

Commune de Ngaliema : Un « Kuluna » brulé vif au quartier Sanga Mamba !

Kuluna

Deux autres énergumènes ont subi le même sort à Mont Ngafula et Kimbaseke

Des bandits de grand chemin et autres polissons de rue, communément appelés « Kuluna », qui ont opéré dans la nuit du weekend dernier  n’ont pas tous fait fortune.  L’un d’entre eux, la quarantaine révolue, a été rattrapé par la population déchainée du quartier Sanga Mamba dans la commune de Ngaliema, à Promobat précisément.

Lassée par des crimes récurrents  et des visites nocturnes dont elle est victime ces derniers temps, cette population n’a pas trouvé mieux que de se faire justice.  Sur le champ, elle a fait subir au malfrat le supplice du collier, après l’avoir battu à mort.  Ce n’est pas tout, car par la suite la population a effectué une descente punitive au domicile familial du malfrat qui a été saccagé.

Par ce geste, la population de Sanga Mamba envoie un message fort aux autorités de la ville qui s’illustrent par la complaisance en rendant souvent la liberté aux bandits arrêtés.   La même réaction publique  a été constatée dans les communes de Mont Ngafula et Kimbaseke où deux malfaiteurs du même acabit ont té lynchés par la population courroucée.

Comme pour se satisfaire  de cette justice populaire, un homme a rappelé une maxime congolaise qui déclare que le voleur dispose de nonante neuf jours tandis que la victime n’en a qu’un seul sur cent.  Comme quoi le bandit se fait toujours rattraper.

Ce lynchage traduit la colère de la population désormais décidée à se prendre en charge.  D’autant que l’autorité de la ville a pratiquement failli dans sa mission en donnant libre cours à l’impunité. Ainsi s’est terminée l’aventure sur terre d’un hors la loi qui terrorisait impitoyablement la population en proie à une crise économique qui rend sa vie difficile.

L’on espère que cette détermination de la population qui entend désormais se prendre en charge face à la criminalité, va décourager d’autres hors la loi qui ont tout intérêt à cesser avec des cambriolages et autres vols à main armée et à recourir aux travaux nobles quels qu’ils soient  car, dit-on, il n y a pas de sot de métier.  Il n’y a que de sottes gens.

Par GO

*

*

Monter

Login

Lost your password?