..."/>

Constitution des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale : Jeannine Mabunda accorde 48 heures aux retardataires

honorable jeaninie Mabunda presidente de l'assemblée nationale

Le Bureau de l’Assemblée nationale a accordé, hier lundi 20 mai, un délai de 48 heures aux députés nationaux qui tardent encore à constituer leurs groupes parlementaires et à lui transmettre les listes de leurs membres. Le Bureau de la représentation nationale s’est ainsi exprimé à travers sa présidente, Jeannine Mabunda, lors d’une séance plénière organisée dans la salle des Congrès du Palais du peuple, siège du Parlement de la République.

Hormis ce point relatif à l’évaluation de la constitution des  groupes parlementaires, le Bureau de la chambre basse a tenu à informer l’Assemblée plénière sur la validation des mandats des suppléants des députés nationaux frappés par l’incompatibilité, pour avoir renoncé à leurs mandats d’élus du peuple et choisi les mandats de sénateurs.

A ce sujet, le Bureau a indiqué qu’il a saisi la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour lui demander de transmettre, dans les meilleurs délais, les dossiers de ces suppléants, en vue de permettre aux services compétents de la représentation nationale de les examiner, avant la validation par l’Assemblée plénière. En rapport avec l’interpellation par la Police nationale congolaise (PNC) du député national Lambert Mende, ancien ministre de l’Information et des médias et ancien porte-parole du gouvernement sous le règne de l’ex-Chef de l’État, Joseph Kabila, le Bureau a exprimé son manque d’enthousiasme.

Il a précisé que l’arrestation de cet ancien membre de l’Exécutif national était illégale et promis de suivre ce dossier de plus près, pour en savoir davantage.  A en croire les analystes, la réaction du Bureau de l’Assemblée nationale contraste avec celles des Bureaux des Législatures précédentes où les députés nationaux étaient arrêtés et mis en prison, sans que personne n’ose lever le ton pour les défendre. Les cas les plus éloquents sont ceux de Franck Diongo, Martin Mukonkole, etc.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?