..."/>

Coopération Kinshasa-Rabat : 45 étudiants congolais bénéficient de bourses d’études au Maroc

Selon l’ambassadeur Rachid Agassim, ce nombre est insuffisant,  au regard de l’étendue du territoire de la RD Congo

Le Royaume du Maroc a accordé 45 bourses d’études à des  étudiants de la République Démocratique du Congo. Cette nouvelle a été confirmée hier mardi 3 octobre par l’ambassadeur marocain à Kinshasa, lors d’une cérémonie de réception des bénéficiaires, organisée dans l’enceinte de l’ambassade du Royaume du Maroc à Gombe, une commune de la capitale congolaise. Accompagné de son adjoint et de plusieurs autres responsables de cette représentation diplomatique, l’ambassadeur marocain a déclaré qu’il se sent à l’aise en RD Congo, comme dans son propre pays.

Il a, ensuite, invité les étudiants congolais à ne pas se sentir dépaysés pendant leur séjour au Royaume du Maroc où ils vont utiliser la langue française, le lingala et tant d’autres langues. « J’aimerais voir plus d’étudiants congolais bénéficier de ces bourses car, au regard de l’étendue du territoire de la République Démocratique du Congo, 45 bourses c’est très peu. Vous êtes les ambassadeurs de votre pays au Maroc. Il faut saisir cette chance et travailler pour la mériter.

Le Royaume du Maroc n’est pas un pays riche, mais il partage ce qu’il a car, l’éducation est la base de tout », s’est-il adressé les jeunes congolais qui vont faire le déplacement du pays cher à feu Hassan II. L’ambassadeur Rachid Agassim a, enfin, précisé que ces bourses d’études sont octroyées par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) créée en 1986, en tant qu’outil dynamique, souple et efficace d’exécution de la politique de coopération étrangère du Royaume.

L’AMCI, dont le siège se trouve à Rabat, mène ses actions en coordination étroite avec le Ministère marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération, d’une part, et en partenariat avec l’ensemble des Départements ministériels et les établissements publics marocains concernés, d’autre part. Elle a pour mission de développer, d’élargir et de renforcer l’ensemble des relations culturelles, scientifiques, techniques et économiques avec les pays partenaires, notamment, dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Elle est notamment chargée de la mise en œuvre des actions de coopération culturelle et scientifique, des actions de coopération technique, des actions relatives à la réalisation de projets à caractère économique et social et des actions à caractère humanitaire.

Par Marcel Tshishiku

*

*

Monter

Login

Lost your password?