..."/>

Coupe de la CAF : L’As V.Club en perte de vitesse avant la finale face au Raja

V.Club

Avec les enjeux politiques à venir, les « Bana Mbongo » doivent vite réagir, afin d’éviter la mésaventure de 2014  

L’As V.Club de Kinshasa a développé un jeu terne et creux face à la modeste équipe de Mont Bleu, de Bunia, le mercredi 07 novembre, lors de la 9ème journée de la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT) édition 2018-2019. Malgré la victoire étriquée (1-0) obtenue par les Moscovites grâce au but inscrit par l’ailier Muzungu Lokombe,  les visiteurs ont présenté un jeu plus attrayant que celui des poulains de Florent Ibenge.

Cette mauvaise prestation de l’équipe chère au général Amisi intervient quelques jours seulement après sa défaite face au TP Mazembe à Lubumbashi (2-3).  En effet, l’As V.Club a perdu, arme à la main, le 04 novembre, cette rencontre majeure que d’aucuns voulaient comme un match-test pour les Dauphins noirs avant la finale de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF), qu’ils disputeront contre les Marocains du Raja de Casablanca. Habitués à évoluer au sommet du football continental, les Corbeaux de Mazembe étaient vus par les analystes du football congolais comme l’unité de mesure des chances des Bana Vea, en pleine préparation de leur finale de la CAF.

En perte de vitesse, l’équipe kinoise a fait montre d’un manque criant d’efficacité défensive face aux Corbeaux lushois. En effet, après avoir mené au score à deux reprises au cours de cette rencontre, 0-1 puis 1-2, les Moscovites se sont fait rattraper chaque fois au marquoir, avant de s’incliner finalement 3-2 dans les ultimes minutes de ce match, face aux Corbeaux de Lubumbashi.

Cette défaite de Lubumbashi a mis à nu deux faiblesses de l’As V.Club, à savoir l’incapacité réactionnelle de l’entraineur Florent Ibenge et un certain épuisement des joueurs. En effet, c’est dans ce genre de rencontres que les analystes du ballon rond jugent le tact des joueurs, mais aussi la tactique du technicien sur le banc, afin de tirer des conclusions au-delà de tout sentiment partisan.

Défaut tactique

Si Mihayo, coach du TP Mazembe, a su réagir en conséquence, en prenant en considération les atouts de l’équipe adverse, Florent Ibenge, quant à lui, a failli. Il a été incapable non seulement de conserver l’avance acquise, mais aussi d’arracher  ne fût-ce qu’un match nul à l’issue de ce duel disputé au stade de Kamalondo. La tactique de l’entraineur de l’AS V.Club consistant à acculer la défense adverse en ajoutant plus d’attaquants, au lieu de revigorer son milieu de terrain pour contenir les assauts de TP Mazembe, n’a donc pas payé.

Avec un milieu de terrain dégarni et acculé de tout côté, surtout par les ailes, les joueurs de l’As V.Club se sont complètement essoufflés et ont fini par faire naufrage face aux coéquipiers de Trésor Mputu. Pire encore, certains joueurs ont fini ce match avec des soucis physiques, après cette rencontre riche en intensité.

C’est ce qui justifierait entre autres la mauvaise prestation  de l’As V.Club à Kinshasa face à la modeste formation de Mont Bleu, de Bunia. Car, Florent Ibenge s’est vu obligé de laisser au frais certains cadres des vert-noir, afin de leur permettre de récupérer après le match éprouvant de Lubumbashi face au Tp Mazembe.

Quant on connait l’intensité habituelle des finales de la CAF, le jeu très physique des équipes du Maghreb et l’écart serré entre les deux matches (aller et retour),  on a peur que l’As V.Club compromettent ses chances d’un sacre continentale dès la finale aller de la Coupe de la CAF, prévue dans quelques jours en terre marocaine.

La finale retour devant se jouer à Kinshasa, Ibenge et ses poulains ont donc tout intérêt à vite se remettre en question, afin d’éviter une nouvelle mésaventure, après la catastrophe que les Dauphins noirs avaient connue en 2014 en Ligue africaine de la CAF.

Gare à la récupération politicienne !

Si les inquiétudes techniques évoquées ci-haut risquent de mettre en difficulté l’As V.Club lors de sa finale de la Coupe de la CAF, la situation politique du pays peut  aussi constituer un obstacle avant la finale face aux Marocains de Raja. Surtout quand on sait que la double confrontation V.Club-Raja va coïncider avec la campagne électorale avant  les scrutins prévus le 23 décembre en RDC. La crainte est de voir les acteurs politiques chercher à récupérer cette finale de football à des fins de propagande électorale.

La finale retour V.Club–Raja, qui se jouera le 30 novembre, en pleine campagne électorale à Kinshasa, risque donc d’être  l’occasion pour certains candidats (à la présidentielle et à la députation), de s’afficher au stade des Martyrs en fervents supporters de l’As V.Club.  Ces supporters de circonstance risquent d’être vus, par les « vrais » supporters, comme des usurpateurs, surtout comme de porte-malheurs de leur équipe en cas de défaite. Tel fut le cas lors de la finale de la ligue des Champions de la CAF, en 2014.

D’autre part, certains supporters de l’AS V.Club craignent, en cas de victoire, que les lauriers de la gloire soient attribués à tel ou tel autre candidat, en lieu et place des acteurs majeurs qui auront mouillé le maillot pour ramener ce trophée à Kinshasa.

« Sous le haut patronage de… » ; « avec l’implication personnelle de… » ; « avec le soutien indéfectible de… », ces termes utilisés souvent en pareille circonstance par certains politiciens congolais dans les médias pour habiller quasiment toutes les réalisations tant sociales que politiques du pays risquent de venir s’accrocher à la victoire des Dauphins noirs de Kinshasa.

Qu’à cela ne tienne, nous ne sommes pas encore là. Les dirigeants de l’As V.Club, surtout le président Ami et le coach Florent Ibenge, doivent éviter les erreurs du passé et mettre à profit le peu de jours qui restent avant cette finale, pour corriger les erreurs, et surtout mettre en place des tactiques sûres afin d’assurer la victoire du team vert-noir en Coupe de la CAF. Le match face à Ranger de Kinshasa en Linafoot, sera aussi un test important.

Par Armando Mananasi

*

*

Monter

Login

Lost your password?