..."/>

Dans le cadre de son partenariat avec la structure «Pain pour le Monde» : La Lifded forme de nouveaux «médiateurs de paix»

 Ces jeunes hommes et jeunes femmes ont ainsi pris l’engagement de contribuer
à une vie pacifique entre les communautés dans leurs milieux respectifs !
Par Lucien Kazadi T.

La Lifded (Ligue des femmes pour le développement et l’éducation à la démocratie) poursuit ses efforts de contribuer à une vie de paix de Tshangu entre les communautés dans cette partie Est de la capitale réputée être l’un des districts chauds de Kinshasa. C’est dans ce cadre que cette organisation non-gouvernementale, opérationnelle notamment dans le district de Tshangu, a formé de nouveau, en partenariat avec l’ONG internationale «Pain pour le Monde», des «médiateurs de paix».

Différents modules de formation

Des jeunes venus, comme lors des précédentes sessions de formations, des communes de Kimbanseke, Masina et N’Djili, ont suivi, du 28 au 30 août 2019 à la Maison des jeunes de Masina, située sur l’avenue Orientation, quartier Sans-Fil, des modules notamment sur «la violence active». Trois facilitateurs ont assuré ces différents modules de formation sur certaines techniques et méthodes de résolution pacifique des conflits et/ou de médiation de paix. Il s’agit de l’experte internationale Julia Wohrle de l’organisation «Pain pour le Monde», en mission à Kinshasa après avoir été à Bukavu, au Sud-Kivu, de Maître Sandra Akatumbila, et de M. Urbain Bizadi, sous la modération de Mme Fanny Kambamba.

Ces jeunes hommes et femmes, qui se sont montré très assidus tout au long de ces formations et échanges, ont pris l’engagement d’être des artisans de paix dans leurs milieux respectifs et de porter haut le flambeau de la Lifded, qui depuis un certain temps, contribue à une vie pacifique entre les communautés dans le district de Tshangu, surtout après la période des élections dans le pays.

Formation continue et échanges d’expériences

C’est ainsi qu’un «diplôme sur la médiation de paix» a été remis à chacun des participants. Une cérémonie de remise de diplôme présidée par la coordonnatrice nationale de la Lifded, Mme Grâce Lula Hamba, pour un premier rendez-vous avec les nouveaux formés. Car d’autres rencontres sont prévues entre médiateurs de paix, dans le cadre d’une formation continue et d’échanges d’expériences, entre différentes promotions des artisans de paix issues de la Lifded.

La coordonnatrice nationale Grâce Lula qui a conseillé aux nouveaux artisans de paix de ne surtout pas se prendre pour des héros et de savoir lire les signes des temps avant d’offrir leur médiation. Elle les a invités à mettre en application ce qu’ils ont appris pendant la session de formation.

*

*

Monter

Login

Lost your password?