..."/>

Décédé depuis la semaine dernière : L’inhumation de Léon de Saint Moulin ce mercredi au cimetière de Canisius

Père Léon de Saint Moulin

Mort comme il a vécu, ce prêtre catholique a servi la République Démocratique du Congo non seulement comme missionnaire de la Compagnie de Jésus, mais aussi comme un scientifique
Par Thony Kambila

Décédé depuis la semaine dernière à Kinshasa, le père Léon de Saint Moulin sera inhumé au cimetière de Canisius de Kimwenza dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa. Une encyclopédie inachevée, une bibliothèque dont certains rayons devraient encore être pourvus, un baobab qui s’est abattu. Ce sont là les images qui reviennent dans la mémoire de ceux qui l’ont connu.

Homme d’une grande foi en Dieu

Ayant passé près de deux tiers de sa vie en République Démocratique du Congo comme missionnaire catholique, le socle sur lequel s’est construit l’engagement de Saint Moulin que beaucoup pleurent aujourd’hui parce qu’ils n’auront plus l’occasion de le voir, c’est sa foi en un Dieu qui veut le bonheur de l’homme. Il était avant tout un homme d’une grande foi en Dieu qu’il avait placé au cœur de sa vie.  Tout son engagement, même parfois ses agacements face à la mauvaise foi de certains acteurs sociaux, se sont toujours basés sur le respect qu’il manifestait pour chaque homme et chaque femme, du seul fait qu’ils ont été crées à l’image même de Dieu.

C’est ainsi que durant toute sa vie, il n’a ménagé aucun effort, il n’a reculé devant aucune occasion quand il s’agissait de témoigner de cette révélation biblique et de la dignité de l’homme, spécialement celle du Congolais.  En digne fils de Saint Ignace de Loyola, Léon de Saint Moulin a répété durant toute sa vie que l’homme a été créé pour louer, respecter et servir Dieu pour espérer le salut. Toutes les autres créatures que Dieu a créées doivent aider l’homme à atteindre l’objectif pour lequel Dieu nous a appelés à l’existence.

Homme de foi de science

Né en Belgique le 17 décembre 1932, le Père Léon de Saint Moulin a fait son entrée dans la compagnie de Jésus le 14 septembre 1950 pour être ordonné prêtre le 06 août 1964. Très vite, il s’est dirigé en République Démocratique du Congo où il a fait rayonner sa foi et sa science dans divers domaines jusqu’à être rappelé auprès de son Dieu.

Programme des obsèques   

Ce mardi 05 novembre 2019 après la levée du corps de la morgue du Cinquantenaire à 12h00, le corps de l’illustre disparu sera stationné pendant 30 minutes à la paroisse du Sacré Cœur à Gombe pour le recueillement et les hommages. Le départ pour la cathédrale Notre Dame du Congo dans la commune de Lingwala s’effectuera à 14h30 suivi d’une séance académique (UNIKIN-UCC). A partir de 17h30, on va assister à l’animation musicale, office des défunts, l’eucharistie, les témoignages, les prières et les chants. Le mercredi 09 novembre 2019, de 07h30 à 10h00, il y aura l’office des défunts suivi de dépôt des gerbes des fleurs et de l’eucharistie.

L’heure du départ pour Kimwenza dans la commune de Mont-Ngafula est fixée à 13h30 et l’inhumation au cimetière de Canisius est prévue à 14h00.

*

*

Monter

Login

Lost your password?