..."/>

Dépôt des candidatures aux BRTC pour les Provinciales : Deux nouveaux jours accordés aux formations politiques

ceniKin

Deux raisons ont été avancées, où il y a eu des difficultés rencontrées dans le paiement des droits de participation aux  élections auprès de la Dgrad, ainsi que dans l’acheminement électronique des dossiers, faute de courant électrique et autre manque d’imprimante!

C’est devenu désormais une tradition en cette période d’appel à l’inscription des candidatures, qui a permis, dans un premier temps, l’ouverture des BRTC (Bureaux de Réception et de Traitement des Candidatures) pour les élections provinciales, que la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) et les formations politiques se rencontrent dans le but d’évaluer l’opération en cours.

C’est la raison  de la tenue de la réunion entre la CENI et certains représentants des partis et regroupements politiques de l’opposition ainsi que de la majorité au pouvoir hier mardi 10 juillet  au siège de cet organe chargé de l’organisation des élections. Une deuxième séance d’évaluation, après celle organisée le week-end dernier dans le même cadre, à Kinshasa.

Dernier délai

Ce sont donc des facilitations qui ont permis aux deux parties de réitérer les principes de la non-violation de la loi électorale tout comme de la non-prolongation de la date des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales fixée au 23 décembre. C’est ainsi que deux nouveaux jours ont été accordés aux formations politiques retardataires pour déposer les dossiers de leurs candidats concernés dans les provinciales. Un dernier délai, a dit le président de la CENI, Corneille Nangaa Yobeluo, qui a dirigé la rencontre.

Aussi, un jour après, soit le vendredi 13 juillet, tous les originaux des preuves de paiement doivent parvenir à la CENI, via les BRTC, pour confirmer que ces partis politiques, ou ces regroupements ou encore ces candidats indépendants se sont acquittés des obligations financières pour participer à ces échéances électorales de la fin de l’année, conformément au calendrier électoral global de la CENI, publié depuis le mois de novembre 2017. C’est le même vendredi que va intervenir la clôture officielle de la période des ajouts, retraits et substitutions des candidatures.

Corneille Nangaa a, en outre, précisé que son institution va se mettre à  publier le mardi 17 juillet prochain la liste provisoire des candidats pour les provinciales. Cela en attendant d’ouvrir de nouveau les BRTC pour le dépôt des dossiers de candidatures pour la présidentielle et les législatives nationales.

Raisons avancées

Il faut dire que les formations ont rencontré ou continuent de rencontrer des difficultés dans le paiement des droits de participation aux élections au niveau de la Dgrad (Direction générale des recettes administratives, domaniales et de participations) , ainsi que l’acheminement électronique des dossiers, faute de courant électrique et autre manque d’imprimante dans les territoires par exemple de Kasumbalesa, dans le Haut-Katanga et Kabambare, dans le Maniema.

Pour l’heure, la situation dans les BRTC indiqués  par la CENI relève que 99% des jetons ont été retirés après l’heure de clôture de l’opération. Ainsi, depuis le 10 juillet dernier, 5573 formulaires ont été retirés dans ces BRTC, alors que 411 formulaires ont été téléchargés sur le site de la CENI. Ce qui fait que 5512 jetons ont été retirés jusque-là sur l’ensemble du pays.

Par ailleurs depuis le même dimanche 08 juillet au mardi 10 juillet, 398 jetons ont été retirés des BRTC, pendant que 882 dossiers de candidatures sont déposés sur l’ensemble du pays, dont 251 indépendants, 294 partis politiques et 561 regroupements politiques. Dernière préoccupation, dans 4 circonscriptions électorales, qui n’ont pas été nommées, les jetons ont été retirés, mais aucun dossier de candidatures n’a été déposé.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?