..."/>

Depuis samedi dernier sur 7 sites à travers le pays : Les nouveaux maires, AT, et leurs adjoints en séminaire de mise à niveau

Emmanuel Ramazani Shadary,

C’est le VPM Ramazani Shadary qui a personnellement ouvert cet atelier à partir de la ville de Buta (Bas-Uélé)  

Les 435 nouveaux administrateurs de territoires et leurs assistants ainsi que les 64 nouveaux maires et leurs adjoints nouvellement nommés par le Chef de l’Etat au terme d’une série d’ordonnances suivent, depuis le samedi 10 février 2018, un séminaire de mise à niveau à travers le pays, à l’initiative du Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur et sécurité, M. Emmanuel Ramazani Shadary qui tient à redynamiser cet important secteur par la territoriale des non-originaires, comme ce fut le cas autrefois en République Démocratique du Congo.

Pour l’ouverture solennelle de cet important atelier de formation, Emmanuel Ramazani Shadary a choisi la ville de Buta, chef-lieu de la province du Bas-Uélé, où il s’est personnellement rendu le week-end dernier. Car, Buta fait partie des sept sites retenus à travers le pays où les nouveaux cadres territoriaux suivent cette formation de mise à niveau autour de différents modules dispensés par des formateurs bien sélectionnés.

Pour permettre à tous les nouveaux cadres territoriaux nommés de bien suivre de cette formation de mise à niveau, de Buta, ce séminaire est organisé simultanément à Buta (dans le Bas-Uélé), à Bukavu (chef-lieu du Sud-Kivu), à Kamina (capitele du Haut-Lomami), à Mbuji-Mayi (chef-lieu du Kasaï Oriental), à Inongo (chef-lieu de la province de Maï-Ndombe), à Mbandaka (chef-lieu de l’Equateur, et à Gemena (chef-lieu du Sud-Ubangi).

Le site de Bukavu, apprend-on, rassemble pour ce séminaire les cadres territoriaux nouvellement nommés pour les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, et du Maniema) ; celui de Kamina regroupe les cadres territoriaux  de l’ex-Grand Katanga aujourd’hui démembré ; celui de Mbuji-Mayi ceux de l’ex-Grand Kasaï, celui d’Inongo ceux de l’ex-Grand Bandundu ; celui de Mbandaka ceux des provinces de Mongala et Tshuapa ; et celui de Gemena ceux des provinces du Sud et Nord-Ubangi.

Il faut rappeler que la particularité de la nouvelle mise en place dans ce secteur vital de la vie nationale , c’est le retour à la territoriale des non-originaires concernant les Administrateurs de territoires (AT). Ces cadres territoriaux, à l’instar des maires nouvellement nommés par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, doivent jouir d’une grande mobilité, afin d’être plus proches des populations.

C’est dans ce cadre des jeeps 4×4 pimpants neufs (actuellement visibles dans l’enceinte du cabinet du Vice-Premier Ministre Emmanuel Ramazani Shadary) seront remis à ces cadres territoriaux à l’issue de la formation de mise à niveau organisée à leur intention.  Sauf imprévu, c’est la semaine prochaine qu’interviendra la clôture du séminaire que suivent ces cadres territoriaux.

Finie la crise à l’Assemblée provinciale du Bas-Uélé 

Loin d’être un simple hasard, le choix porté par le VPM Ramazani Shadary sur la ville de Buta pour lancer solennellement l’ouverture du séminaire de mise à niveau des cadres territoriaux nouvellement nommés a permis aussi au patron de la territoriale de palpe du doigt la crise qui paralysé depuis 4 mois l’Assemblée provinciale du Bas-Uélé, suite à un conflit qui divisait le Bureau de cet organe et qui l’avait obligé à suspendre des plénières à titre conservatoire.

Usant de son pragmatisme et de son sens élevé de diplomatie, Ramazani Shadary a réussi à réconcilier les différentes parties, dans l’intérêt de la province du Bas-Uélé. Une action qui a donné lieu à l’élection de membres du Bureau de l’Assemblée provinciale pour les deux postes qui étaient à pourvoir, notamment celui de président et de rapporteur adjoint.

Au terme de cette élection qui a permis aux membres de cet organe d’enterrer la hache de guerre, le député provincial Giyo Abolona a été élu président de l’Assemblée provinciale avec 12 voix sur 16 votants, tandis que son concurrent Panamoya n’a eu que trois voix favorables. Quant au poste de rapporteur adjoint, il est désormais occupé par le député provincial Bage qui a eu 9 voix sur 16 votants, contre 7 voix pour son concurrent Jacques Kwaza.

Ce règlement de la crise va donc permettre à l’Assemblée provinciale du Bas-Uélé de reprendre avec les plénières, pour le bien et le développement de cette nouvelle province. Aux dernières nouvelles, on apprend que le Vice-Premier Ministre Shadary a quitté Buta hier à destination de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

Par DMK

*

*

Monter

Login

Lost your password?