..."/>

Dès ce lundi 21 octobre, Ministère des Sports : Amos Mbayo lance un programme de 100 jours

Amos photo prise par Erick Ks

Le ministre des Sports et Loisirs, Marcel Amos Mbayo Kitenge un ambitieux programme de 100 jours dès ce lundi 21 octobre 2019, en vue de panser en urgence les maux qui rongent le sport congolais. Il est question, apprend-on, de mieux cerner les problèmes de ce secteur. Et pour cela, le ministre des Sports entend travailler d’abord avec l’administration de son secteur.

Ainsi, le ministre Amos Mbayo aura des séances de travail avec le secrétariat général des Sports. Très soucieux des conditions de travail des agents de son secteur, le nouveau ministre des Sports et Loisirs promet de s’y prendre de la plus belle de manière, afin qu’une amélioration sensible soit apportée, et dans un délai très proche.

Réfection et viabilisation de quelques infrastructures sportives à travers le pays

Toujours dans le cadre de ce programme de 100 jours, le nouveau ministre des Sports entend s’employer à faire réfectionner et à viabiliser quelques infrastructures sportives existantes à travers le pays. Prenant l’exemple de la capitale où le stade des Martyrs de la Pentecôte ainsi que celui de Tata Raphaël sont surexploités alors qu’ils existent d’autres infrastructures à exploiter mais qui sont abandonnées à leur triste sort, le ministre Amos Mbayo, ancien président du Comité Olympique Congolais (COC), veut sérieusement se pencher sur l’amélioration des conditions d’accueil des stades du Vélodrome de Kintambo et Cardinal Malula (ex 24 Novembre).

A côté de la réhabilitation des infrastructures sportives, le ministre entend également travailler minutieusement avec toutes les fédérations affiliées au ministère des Sports et Loisirs. Avec les dirigeants de ces fédérations, Il espère trouver des solutions à l’épineux problème de financement que connaissent pratiquement toutes les fédérations du pays. Ces solutions passent par les moyens efficaces pour doter les fédérations sportives du pays à avoir des finances solides.

Ceci n’étant pas l’œuvre du gouvernement à lui tout seul, le ministre des Sports entend aussi impliquer des partenaires privés via le sponsoring de tous les domaines sportifs du pays. Amos Mbayo va aussi insister sur le fait que ce programme de 100 jours prendra en compte toutes les structures sportives sans négliger une seule.

Des efforts pour améliorer le sport national

Misant aussi sur la coopération entre son ministère et les médias, le numéro 1 du sport congolais exhorte la presse, dans son ensemble, à l’accompagner dans ses efforts d’améliorer le sport national. A la presse sportive en particulier, le ministre Amos Mbayo promet de prendre en considération toutes les recommandations lui formulées en vue faciliter le travail des chevaliers de la plume qui doivent avoir accès à toutes les sources d’informations du secteur sportif.

Par Armando Mananasi et Brunelle Boyoma

*

*

Monter

Login

Lost your password?