..."/>

Des femmes courageuses de Kinkole et Mikonga apprennent à d’autres femmes à vaincre la pauvreté

Kinkole et Mikonga 2 sont des quartiers urbano-ruraux de la commune de N’Sele à Kinshasa, situés à 30 à 40 km du centre ville de la capitale de la RDC. Le niveau de pauvreté y est très élevé. Certaines Organisations Non Gouvernementales (ONG) locales, nationales et internationales s’y sont déployées pour encadrer la population, en particulier des femmes rurales analphabètes ou semi analphabètes qui se battent au jour le jour contre la misère.

Jeudi 15 mars 2018, une rencontre avec plusieurs femmes encadrées par le Collectif des ONG de la Société Civile des secteurs de l’agriculture, de l’éducation et de la santé (COSCES) nous a permis de voir ce qu’elles produisent et vendent pour subvenir à leurs besoins fondamentaux. Ces produits sont notamment des désinfectants, des sacs à mains, des portes clés, des nappes fabriqués à la main avec des fils, des sachets en plastic, des boules en plastic.

Parmi ces femmes, il y a une qui s’affiche comme leader naturel du groupe, compte tenu de son courage, de son dynamisme et de son esprit d’initiative. Il s’agit de Mme Bernadette Kudiakubanza, présidente de l’Association des Femmes Couturières et Menuisières (AFCM), une ONG partenaire du COSCES, implantée au quartier Mikonga 2 dans la commune de N’Sele.

Cette veuve affirme que c’est depuis 2004 qu’elle a appris à tisser les sacs à mains et qu’elle l’apprend aussi à d’autres femmes pour qu’elles deviennent autonomes financièrement. Le principal problème auquel sont confrontées ces femmes, nous confie Bernadette Kudiabunza, c’est le manque d’un endroit approprié pour vendre leurs produits qui sont pourtant de bonne qualité.

Elles doivent souvent circuler de d’une parcelle à une autre et d’une rue à une autre pour chercher des acheteurs. Elle reconnait toutefois que certains partenaires mettent ces femmes en contact avec certaines ambassades et certains organismes qui achètent leurs produits. Elle a cité notamment l’ONG initiée par Mme Marie Ange Lukiana.

L’Association des Femmes Coutières et Menuisières (AFCM) est aussi promotrice du complexe scolaire privé Sainte Bernadette de Mikonga 2. Cette association a aussi des champs à Mikonga 2 dans lesquels ses membres cultivent le manioc et des légumes.

Le COSCES et CUSO international travaillent en partenariat pour lutter contre la pauvreté à N’Sele et à Maluku
L’AFCM bénéficie du soutien du Collectif des ONG de la Société Civile des secteurs de l’agriculture, de l’éducation et de la santé (COSCES) dont le conseil d’administration est présidé par Me Marie Mutinga Kyet.

Selon Godefroid Ngamisata, secrétaire exécutif du COSCES, cette ONGD travaille actuellement en partenariat avec CUSO International, une ONG canadienne, pour lutter contre la pauvreté dans la périphérie Est de Kinshasa, plus précisément dans les communes urbano rurales de N’Sele et de Maluku.

Dans le secteur de l’éducation, le COSCES est promoteur de l’école Saint Modeste dans la commune de N’Sele. Dans l’éducation informelle, le COSCES organise des formations des femmes sur l’alphabétisation, le tricotage, la coupe et couture. Dans le secteur de la santé, le COSCES construit actuellement un hôpital à Kinshasa avec l’appui de CUSO international.

Le COSCES a un projet de création d’une mutuelle de santé qui sera dénommée « Mavimpi » en vue de permettre aux plus démunis d’accéder aux soins de santé à moindre coût.

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?