..."/>

Des témoignages émouvants…

JC Lomboto à Boma

La nouvelle de la mort de notre confrère Jean-Claude Bokama Lomboto  a surpris tout le monde  au sein du journal La Tempête des Tropiques. Décédé mercredi 7 août 2019 dans la soirée, dans un accident de la circulation sur le boulevard Lumuba, notre journaliste sportif JC Lomboto aurait dû  faire le déplacement de la province du  Kwilu pour suivre le 7ème Tour cycliste international de la République Démocratique du Congo. Après avoir assisté au lancement de cette compétition à Boma, dans la province du Kongo Central, il s’en va avant même la fin de cette épreuve sportive. Triste réalité !

Sa disparition a plongé la rédaction du journal La Tempête des Tropiques dans la concertation, surtout que le même mercredi, l’homme travaillait comme d’habitude. Ce journaliste sportif aguerri, JC Lomboto est tombé en pleine exercice de son métier et laisse un vide au sein de notre journal.

Suite au décès de notre collègue, quelques confrères et consœurs se sont exprimés et ce, malgré la douleur de la séparation. Brunelle Boyoma, journaliste sportive à Canal Numérique Télévision (CNTV), a été toujours motivée et poussée par JC Lomboto dans le secteur sportif. « Il ne cessait jamais de me stimuler et de m’encourager lorsque je n’étais plus active sur terrain. Parfois, il était très sévère jusqu’à me qualifier de fainéante en disant que ce n’est pas de cette façon que tu vas réussir », a-t-elle raconté, en pleurs.

Concernant  Carrol Madiya, Reporter-journaliste, elle garde de JC Lomboto le souvenir d’un homme sociable, qui aimait la vie et un grand blagueur. « Avec lui à la rédaction, on riait toujours.  JC Lomboto était vraiment un journaliste professionnel qui avait la maîtrise de son métier. Ce que je retiens de lui est qu’il était un grand journaliste sportif ».

« Vieux JC, comme je l’appelais souvent, m’a dit le mercredi, avant de quitter la rédaction, de ne pas me tracasser,  parce qu’à son retour du voyage, j’aurais une récompense », a révélé d’un ton abattu l’informaticien Armando Mananasi. Resté sans voix après avoir reçu la triste nouvelle, Mananasi regrette amèrement la mort de celui qui l’appelait affectueusement « mon petit ».

L’informaticien ne sait quoi dire face à cette fatalité, surtout que le disparu aurait dû l’initier dans la réalisation des reportages à caractère sportif. « Un rêve qui ne se réalisera jamais », a-t-il lancé sur un ton mélancolique. S’agissant de la Reporter Tantia Sakata, la disparition de journaliste JC Lomboto a été une très grande surprise pour elle. « Le mercredi nous étions à la rédaction avec lui, et je l’avais même taquiné. Je n’arrive pas toujours à y croire qu’il nous a quittés », a-t-elle déclaré.

*

*

Monter

Login

Lost your password?