..."/>

Désenclavement de la province du Sankuru : Les membres du CAK plaident pour la réhabilitation du tronçon routier Katakokombe–Maniema

Les membres de la mutuelle de solidarité dénommée  « Cercle des Amis de Katakokombe » (CAK) ont planché récemment  sur les voies et moyens de désenclaver leur nouvelle  province du Sankuru. Réunis  à Kinkole, dans la commune de la N’Sele, à l’occasion des retrouvailles d’échange de vœux 2018, ils ont avancé comme  objectif prioritaire la réhabilitation  de l’axe routier reliant le territoire de Katakokombe  à la province du Maniema.

Cela permettra, selon eux, l’évacuation rapide  de produits agricoles vers le Centre ville,  un soulagement de la population de cette partie de la République Démocratique du Congo  qui subissent  des  conséquences  fâcheuses   dues au délabrement de cette importante voie de desserte agricole.

Les membres du CAK ont pris la ferme décision de saisir les  autorités  et soumettre le projet au Bureau central de coordination (BCECO). Existant depuis plus de cinq ans, le Cercle des Amis  de Katakokombe  (CAK)  vise l’entraide et la solidarité,  il réunit aussi en son sein  des non originaires, mais ayant quelques souvenirs  du  territoire de Katakokombe.

L’actuel comité directeur est dirigé par  Jean-Pierre  Otenga (président),  Paul  Kongo Dimandja  ( Vice-président),  Michel  Mema Bin Masudi (2ème vice – président ),  et les deux organisateurs : Patrice Tshekoya et Albert Lokola .

  Pour rappel, le territoire de Katakokombe, (territoire  d’origine de Patrice Emery Lumumba)  ayant comme chef-lieu Lusambo  (avec une superficie de  104. 331 km carré),    est habité par les ressortissants  de l’ethnie « Tetela ».

Par Franck Ambangito/CP

*

*

Monter

Login

Lost your password?