..."/>

Difficile encore de la déclarer une épidémie : Plus de 130 cas suspects de méningite enregistrés à Bulape et Mweka

Plus de 130 cas suspects de méningite ont été enregistrés dans les zones de santé de Bulape et Mweka, dans la nouvelle province du Kasaï, s’est récemment alarmée l’ONU, au cours d’une conférence de presse à Kinshasa. Les autorités tout comme les acteurs humanitaires s’inquiètent de la très nette augmentation du nombre de cas suspects depuis mi-avril.  Faute de kits de prélèvement disponibles, la Division provinciale de la santé ne peut déterminer s’il s’agit bel et bien d’une épidémie de méningite, regrette les agences humanitaires du système des Nations Unies.

UNHAS RDC  veut desservir  le grand Kasaï

Les services humanitaires aériens des Nations Unies  gérés par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) comptent organiser une caravane à Kananga de façon permanente pour que les acteurs humanitaires disposent d’une plus grande mobilité pour servir les nécessiteux.  Ainsi, UNHAS RDC a ouvert deux nouvelles destinations à Lusambo et Ilebo deux fois par semaine et propose des vols Kananga-Tshikapa/Mbuji-Mayi tous les jours ouvrables  de la semaine.

Cette augmentation substantielle du Service humanitaire aérien PAM/UNHAS permet non seulement de faciliter l’accès aux personnes déplacés dans plusieurs zones, mais aussi de faciliter les vols de connexion vers l’Ouest et l’Est du pays, afin de faire converger les efforts des humanitaires vers les très nombreuses personnes vulnérables au Kasaï.

Ainsi, une fréquence a également été ajoutée chaque mercredi sur les lignes Kinshasa-Goma-Kalemie-Kananga-Kinshasa. D’autres destinations de la région du Kasaï telles que Luiza, Luebo, Mweka où se trouvent également de nombreux déplacés, nécessitent des évaluations et seront insérées dans le nouvel horaire de UNHAS RDC dès que possible, notent les Nations-Unies.

Par Godé Kalonji

*

*

Monter

Login

Lost your password?