..."/>

Dilapidation de fonds à la MESP: des millions USD servent aux individus

Pour l’année 2018, 1.500.000.000 Fc par année, soit 1 millions USD, sont débloqués par mois, afin de donner des soins médicaux appropriés aux enseignants qui ne bénéficient que de 30% de ce montant, alors que 70% profitent aux membres du comité de gestion de cette mutuelle de santé!

La Mutuelle de santé de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (MESP) existe depuis 8 ans et dispose d’un budget annuel de 1.500.000.000Fc, soit 400.000.000 Fc par mois, (représentant presque 1 million USD) pour permettre aux spécialistes de la craie de trois villes, Kinshasa, Mbandaka et Lubumbashi, sur les vingt-six de la RD Congo, d’avoir des soins médicaux appropriés en cas de maladie.

Ces millions de dollars américains, selon des sources syndicales de l’enseignement, servent aux individus qui ne cessent de les dilapider. Ces sources, dans la dernière rencontre des membres du Syndicat des écoles conventionnées catholiques (Synecat) et les autres organisations syndicales à Kinshasa dans laquelle la presse a été associée, ont relevé que 30% de ce montant servent aux enseignants pour des soins médicaux, alors que 70% profitent aux membres du comité de gestion et au fonctionnement de la structure.

C’est pour cette raison que les enseignants sont montés au créneau pour, à la fois, dénoncer la dilapidation de fonds qu’ils mobilisent à travers leurs cotisations afin d’avoir les meilleurs soins médicaux et réclamer le départ de ce comité de gestion qui a dirigé la MESP depuis 8 ans, au-delà des mandats fixés par la loi régissant cette mutuelle de santé des spécialistes de la craie, et se sont distingués dans la malversation financière.

Ce qui justifie les deux dispositions importantes prises d’abords par le premier ministre, et puis par le Conseil des ministres le 23 novembre dernier. Le chef du gouvernement a, pour sa part, reconnu la malversation financière qui a caractérisé le comité Guy Mafuta.

Le premier ministre a aussi reconnu que la MESP est une structure des enseignants qui doivent la gérer eux-mêmes. Le vice-premier ministre en charge du Travail, Emploi et Prévoyance social a même été instruit de mettre en place un comité de crise pour diriger à titre intérimaire la MESP.

 En ce concerne le dernier Conseil des ministres dirigé par le président de la République, il a été relevé la restitution de la gestion de la mutuelle à leurs vrais membres qui sont les enseignants, l’affectation d’un comptable public de cette structure et la poursuite judiciaire des anciens mandataires et un audit financier pour identifier les réserves en vue d’implanter cette mutuelle de santé sur l’ensemble du pays.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?