..."/>

Ebola : 10 millions USD du CERF affectés à la riposte

Butembo un centre de traitement d’Ebola

Le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) compte contribuer à hauteur de 10 millions de dollars pour combattre la maladie à virus Ebola qui sévit depuis plus d’un an en République Démocratique du Congo. Déjà 2.787 cas ont été enregistrés et 1.868 décès à la date du 7 août. Cette somme d’argent, informe l’Onu Info, contribuera à renforcer la détection précoce de la maladie, à renforcer les mesures de prévention et de contrôle des infections, à fournir un soutien psychosocial et nutritionnel aux personnes touchées et à renforcer l’engagement avec les communautés.

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Lowcock a, dans une déclaration destinée à la presse vendredi dernier, déclaré que l’épidémie n’est pas sous contrôle en dépit de l’intensification de l’action menée par le gouvernement et des efforts des agents de santé sur terrain, des membres de la communauté et des autres partenaires. « Le risque de propagation, y compris dans les pays voisins, est très élevé », dit-il.

« Les fonds du CERF nous aideront à détecter davantage de nouveaux cas plus rapidement, à réduire le risque de propagation et à aider les personnes qui ont perdu un être cher », a indiqué le chef de l’humanitaire de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Face à l’urgence qui s’impose, son souhait est de voir les bailleurs fonds fournirent un financement soutenu à la riposte. Pour l’ONU les outils de santé publique pour faire face à la maladie sont meilleurs que par le passé, mais l’insécurité, la méfiance de la population et l’instabilité limitent leur efficacité lors de cette épidémie.

Selon la source, le gouvernement Congolais continue de travailler avec l’ONU et ses partenaires dans le but de créer un environnement favorable à la santé publique, notamment en matière de sécurité, de logistique, d’engagement politique et communautaire, et d’action pour répondre aux préoccupations des communautés touchées.  Notons que l’épidémie à virus Ebola touche actuellement les populations des provinces de l’ituri et du Nord-Kivu.

Par Tantia Sakata

*

*

Monter

Login

Lost your password?