..."/>

ECC : le nouveau représentant légal sollicite le soutien des laïcs protestants

Près de deux cent cadres protestants, parmi lesquels ministres, députés nationaux et provinciaux, gestionnaires des entreprises publiques, hommes d’Affaires et scientifiques de diverses tendances, se sont retrouvés, le 19 novembre dernier en la salle Pierre Marini Bodho de la Cathédrale du premier centenaire protestant, autour du révérend André Bokundoa-bo- Likabe, nouveau président national et Représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), qui vient de succéder à Monseigneur Marini Bodho.

Le révérend Bokundoa a, de prime à bord, remercié ses hôtes d’avoir répondu spontanément à son invitation et à toutes les actions qui ont précédé la rencontre du jour et qui ont constitué pour lui exhortation et encouragements. Cela après son élévation à la tête de l’ECC. C’est ainsi qu’il a convié ses invités à le soutenir dans le combat qu’il va désormais poursuivre six ans durant pour l’unité, dans la diversité, de l’Eglise du Christ au Congo.

Le révérend André Bokundoa est le 3ème président national de l’ECC après l’évêque Bokeleale, le tout premier président de ce regroupement des communautés protestantes de la RDC, et l’évêque Pierre Marini Bodho. Insistant sur cette unité dans la diversité qui constituera son cheval de Bataille pendant son mandat à la tête de l’ECC, le docteur Bokundoa a, en outre, invité les laïcs protestants à mettre leurs divers talents au service du Seigneur Jésus Christ.

Le président national de l’ECC, élu le 29 août dernier, a appelé ses interlocuteurs à se mettre autour de lui pour le développement de la RDC et de l’Eglise du Christ au Congo qui regroupe plusieurs communautés protestantes.  Aussi, diverses voix se sont levées pour enrichir le débat par diverses propositions, suggestions et conseils afin de parvenir à un plan de redressement du pays et de l’Eglise.

  Parmi ces propositions, on pouvait retenir la régularité de ce  genre de rencontres, la création d’une banque protestante authentique, le renforcement de l’enseignement de base fondé sur l’éthique protestante. Dans son mot introductif au nom des participants, l’évangéliste Hubert Miyimi s’est longuement exprimé concernant l’intégrité qui doit caractériser le vrai intellectuel pour la construction du pays.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?