..."/>

En marge de la journée internationale de la paix : Good Luck Event sensibilise sur le concept Congo kimia

La communauté internationale a célébré hier jeudi 21 septembre la journée internationale de la paix sous le thème : « Ensemble pour la paix, respect, dignité, et sécurité pour tous ». Le thème choisi par l’Unesco traduit à juste titre la réalité que connait le monde en général et la RDC en particulier.  Ayant expérimenté de longues années durant les affres de la guerre causés par des groupes armés étrangers en plus des clivages ethniques et des conflits interethniques, le pays le plus peuplé d’Afrique centrale a plus que besoin de la paix sur l’ensemble de son territoire.

Si l’événement, officiellement parlant, est passé inaperçu en RDC, tel n’est pas le cas pour  l’agence en communication dénommée Good Luck Event, autrement dit bonne chance, qui a saisi la balle au bond.   Elle a organisé hier jeudi une conférence débat à la paroisse  Notre Dame de Fatima à Kinshasa sous la modération de Mme Chela Kayembe.  L’objectif était de sensibiliser le peuple congolais autour du concept Congo kimia ou Congo pour la paix.

Pour l’agence qui a initié cette journée, il s’agit d’un cri de cœur, mieux qu’une simple conférence et encore moins un simple état d’esprit.  La paix étant une valeur prépondérante pour la RDC.  A cette cérémonie, trois orateurs se sont succédé au micro pour sensibiliser les Congolais : John Efambe, docteur Kis et Lionel Nsele.  Les trois intervenants ont souligné l’opportunité de regarder la RDC avec beaucoup d’espoir.

Nous voulons la paix comme une réalité fondatrice du développement  du pays, ont insisté les orateurs, qui ont mis un accent particulier sur la vision car on ne peut prétendre à l’émergence ou à une quelconque grandeur si on n’a pas de vision.  A défaut d’en avoir une, les autres imposent la leur.  Ceci est capital car le peuple congolais doit savoir qui il est.

L’opération Congo kimia, Congo amani, ditalala, Congo ngemba, tolongi kimia est une réelle vision tandis que la paix ne peut être un simple slogan.  Elle doit se manifester entre tous, tous les jours.  Notons que la campagne qui va démarrer le 28 septembre 2017 va courir jusqu’au 29 septembre 2018, soit 361 jours durant.

Par GO

*

*

Monter

Login

Lost your password?