..."/>

En marge de « One Planet Summit » : Félix Tshisekedi et Emmanuel Macron se rencontrent aujourd’hui à Nairobi

félix Tshisekedi et Emmanuel Macron au kenya naïrobi

Le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo   s’entretient  avec son homologue français Emmanuel Macron aujourd’hui jeudi 14 mars  à Nairobi où il séjourne depuis hier mercredi 13 mars. Selon  l’Élysée les deux hommes d’Etat doivent aborder les réformes en cours en République Démocratique du Congo et renforcer les liens diplomatiques entre les deux pays. Ils se voient à l’occasion de la 4ème  Assemblée générale des Nations-Unies pour l’environnement « One Planet Summit ».

Ces assises, qui se déroulent du 11 au 15 mars de cette année, ont la particularité de faire prendre conscience au monde qu’il faut prendre soin des questions environnementales sous tous ses aspects notamment agricoles et de la gestion des déchets plastiques.

Félix Tshisekedi souhaite consolider son assise internationale, après l’élection du 30 décembre 2018. L’homme a ainsi fait une entrée remarquée  à Addis-Abeba du 10 au 11 février, lors du 32ème  sommet de l’Union africaine. Il a été  désigné 2ème vice-président de cette organisation continentale. , dans un climat tendu , l’UA ayant  critiqué l’issue des urnes quelques jours plus tôt, redonner de l’élan aux relations entre la RDC et l’Union Européenne (UE).
Tshisekedi et Macron  se connaissent, s’étant déjà rencontrés une fois, pendant quelques minutes, à Paris, début juin 2015. Le premier revenait de Poitiers, où se tenait le congrès du Parti socialiste (PS) français. Le second était encore le ministre de l’Économie de François Hollande.

La rencontre Tshisekedi- Macron   sera symbolique à plus d’un titre. Quelques heures après la proclamation des résultats, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian les avaient critiquées, déclarant que les résultats de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ne semblaient « pas conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là ».   L’homme se basait sur les observations de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), qui donnait  Martin Fayulu Madidi vainqueur du scrutin.

Le 28 janvier, soit quatre jours après l’investiture de « Fatshi », Emmanuel Macron avait envoyé une lettre à son homologue congolais pour saluer la « première transition pacifique du pays », courrier d’ailleurs dans lequel le mot « félicitations » n’apparait  pas.  Le chef de la diplomatie française, qui sera présent parmi la délégation du président Macron à Nairobi, devra ravaler ses paroles.

La rencontre entre les deux présidents permettra  peut être de décanter la situation de plusieurs personnalités congolaises, qui  sont toujours sous le coup de sanctions internationales.  Félix Tshisekedi effectuera son deuxième déplacement au Kenya depuis son investiture, à laquelle Uhuru Kenyatta était le seul chef d’État présent. Le président congolais s’était ensuite rendu à Nairobi au cours de sa première tournée sur le Continent pour le remercier de son appui, périple qui l’avait également conduit début février en Angola et au Congo-Brazzaville.

Signalons qu’en marge de ces travaux, le numéro un congolais doit  recevoir plusieurs chefs d’État et de gouvernement tant africains qu’européens.

Par YHR

*

*

Monter

Login

Lost your password?